Le crowdfunding : comment investir dans ce système de financement participatif ?

Prêter pour une durée limitée à une entreprise

Vous pouvez opter pour un prêt pour une durée limitée à une entreprise (PME, TPE ou start-up) par le biais d’une plateforme de financement participatif. La période de remboursement oscille entre 12 mois à 5 ans, le taux de rémunération variant entre 3 à 6% par an. Ce pourcentage est défini par le site en fonction du profil de risque de l’entreprise qui emprunte. Le prêt que vous consentez est amortissable, le remboursement peut s’effectuer au bout de quelques semaines après l’investissement.

Ce mode de placement comporte toutefois des risques. La société qui emprunte pourrait avoir des difficultés financières, voire déposer le bilan. Pour éviter que les particuliers ne soient exposés à des pertes trop importantes, une loi entrée en vigueur depuis le 1er octobre 2014 plafonne à 1.000 euros par dossier l’investissement dans un crowdfunding. D’ailleurs, selon les conseils des spécialistes, il est préférable d’investir 50 euros à 20 projets différents au lieu d’injecter une somme conséquente dans une seule entreprise.

Des dons en espèces ou un investissement en capital

Vous pouvez aussi opter pour des dons en espèces qui constituent l’activité initiale du financement participatif. Si un projet vous séduit, vous contribuez à sa réalisation en faisant un don pour aider à le financer. Les porteurs de projet proposent leur programme en ligne en affichant clairement intention de collecter. Dans les cas où ils parviennent à réunir la somme nécessaire, l’opération peut se concrétiser. Autrement, vous êtes remboursé.

L’investissement en capital représente la troisième forme d’activité du crowdfunding. Cette voie vous offre l’opportunité de devenir un « business angel » pour un ticket d’entrée valant de 10 à 15 euros. Par la suite, vous détenez directement des titres ou passez par l’intermédiaire d’un holding. Ce type d’investissement est lié à une fiscalité intéressante. Quel que soit votre choix, n’opérez qu’auprès d’une plateforme ayant obtenu l’agrément de l’AMF (Autorité des marchés financiers). Vous disposerez ainsi de toutes les informations nécessaires sur l’entreprise dans laquelle vous allez injecter de l’argent.

 

Le crowdfunding : comment investir dans ce système de financement participatif ?

Le financement participatif attire de plus en plus les particuliers qui sont séduits par cette nouvelle voie. Dans le cas où vous seriez tenté de placer votre argent dans le crowdfunding, voici les différentes formes d’activités pour lesquelles vous pouvez intervenir.

Les tendances

Par le biais d’un communiqué publié le lundi 1er décembre 2014, l’AMF (Autorité des marchés financiers) a informé qu’elle préconise une révision des (...)

> Bourse : l’AMF préconise (...)...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Comment éviter les erreurs de débutant sur le Forex