Toyota se retire de Nummi : l’avenir de 4700 employés incertain.

Nummi ne serait plus rentable selon Toyota

Présent sur le marché de l’automobile depuis 72 ans, le premier constructeur automobile mondial montre, pour la première fois, un signe de faiblesse. Dans sa politique de réduction de 10 % de sa capacité de production mondiale, équivalente à environ 1 million de véhicules par an, Toyota va se retirer de Nummi. Nummi ou New United Motor Manufacturing Inc. Fondée en 1984, Basée à Fremont, près de San Francisco, Nummi est une co-industrie de Toyota et GM (Général Motors) et sera en effet la première usine fermée par Toyota.

Le vice-président de Toyota pour l’Amérique du Nord, Atsushi Niimi a déclaré lors d’une conférence téléphonique, que suite au dépôt de bilan de Général Motors, la poursuite de contrat de production ne serait plus du tout rentable à moyen et long terme, et que ce contrat se terminera le 31 mars 2010. « C’est très malheureux, et nous regrettons profondément d’avoir à prendre cette décision », a-t-il déclaré. Général Motors a pour sa part déjà arrêté la production de Pontiac Vibe depuis le 17 Août. Toyota va certainement faire de même en arrêtant de produire dans les années à venir avec Nummi la berline Corolla et le 4 x 4 Tacoma. Les coûts d’exploitation en Californie étant très élevés, vu que les fournisseurs sont basés beaucoup plus loin dans le Midwest, la production de la Corolla sera transféré Vers Cambridge au Canada et au Japon. Celle de la Tacoma sera faite dans l’usine Toyota de San Antonio au Texas.

Les mécontentements chez Toyota vont se multiplier dans les années à venir

Si Nummi n’est pas reprise par un autre groupe, 4700 employés perdront leur emploi, au plus tard au début de l’année 2010. La dernière déclaration de M. Niimi sur le retrait de Toyota a provoqué le mécontentement des ouvriers de l’usine en Californie qui se manifestent puisqu’ils estiment incompréhensible que Toyota compte se retirer alors que le gouvernement des Etats-Unis a récemment lancé le système de la « prime à la casse » pour la relance de la production automobile. Le président du syndicat United Auto Workers (UAW), Ron Gettelfinger estime entre autres dans un communiqué que cette décision sera, selon ses dires, très « dévastatrice », pour des milliers de foyers américains. Le programme fédéral de « la prime à la casse » étant d’autant plus alimenté par les contribuables américains.

« La cure d’amincissement » de Toyota, comme Yasuaki Iwamoto, analyste chez Okasan Securities le définit, ne va cependant pas s’arrêter au cas de Nummi. Toyota a déjà annoncé que plusieurs lignes de production seront fermées en grande Bretagne (Derbyshire) et au Japon (Takaoka) pour se remettre à flot et stabiliser ses pertes autour de 450 milliards de Yens. Ce ralentissement de la production est sans doute estimé par les gérants du constructeur japonais comme la solution pour faire face à la diminution des demandes, les employés, eux le verront d’un autre œil.

 

Toyota se retire de Nummi : l’avenir de 4700 employés incertain.

Désormais, Nummi ne sera plus d’ici le 31 mars 2010. Les quelques 5000 employés de l’usine de la Californie manifestent leur mécontentement.

Les tendances

La crise dans la zone euro influe immanquablement sur les marchés boursiers européens. Elle a également des conséquences assez fâcheuses à travers le (...)

> Bourse : l’atmosphère est (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage