Air France : bientôt une filiale low cost en France

Le low cost vu par Air France : le moyen adéquat pour lutter contre la concurrence

Les dirigeants d’Air France réfléchissent actuellement sur le meilleur moyen de lutter contre les compagnies low cost qui sont à l’origine de la régression de la rentabilité de la société sur certaines destinations. Ainsi, pour faire face à l’agression commerciale d’easyJet, Air France envisage d’installer prochainement une succursale à Toulouse, Nice et Marseille. L’objectif étant de multiplier les vols à l’intérieur de l’Hexagone et d’offrir ainsi une réplique à la concurrence.

Bien que la compagnie Transavia, qui est une de ses filiales, ait désisté sur la mise en place d’une ligne de desserte en partance de l’aéroport niçois, Air France KLM persiste dans ses intentions d’implanter une formule low cost en Hexagone. Le groupe affirme sa décision de renforcer son réseau intérieur et va bientôt lancer une nouvelle succursale, dénommée « Air France Express », dont les prestations seront proposées à des prix défiant toute concurrence. Le projet sera réalisable si la compagnie parvient à baser certains de ses pilotes dans les villes desservies.

Une organisation qui permet de réduire les coûts de production

Le low cost a permis à la société rivale d’Air France d’amenuiser considérablement son prix de revient. Une telle organisation donnerait à Air France KLM l’opportunité d’accroître la rentabilité de ses nouvelles lignes de desserte et d’améliorer les rythmes de vols. En basant directement l’équipage dans des hôtels situés dans les villes ciblées, les coûts d’exploitation de ces lignes seront sensiblement réduits. Le programme des décollages dépendra moins de la structure de correspondance qui se trouve à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

En optant pour cette méthode de base, la compagnie Air France est en mesure de prévoir un développement de la production journalière en accélérant les rotations des vols. Les départs seront rythmés en fonction de la durée nécessaire à l’escale et du temps pour faire le demi-tour. L’affectation de l’ensemble de l’équipage se fera sur la base d’un volontariat. Toutefois, pour motiver le personnel intéressé par le travail à bord de ces vols low cost, Air France envisage de leur octroyer une augmentation d’environ 5 % sur leur rémunération.

 

Air France : bientôt une filiale low cost en France

La concurrence devient de plus en plus rude dans le secteur du transport aérien. Ainsi, Air France qui subit la rivalité d’easyJet, compte bientôt implanter une filiale low cost dans l’Hexagone.

Les tendances

Si les grands traders et autres acteurs de la finance connaissent exactement la fiscalité qui s’applique aux valeurs mobilières, les petits porteurs (...)

> Fiscalité boursière : comment...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage