Alpha ou Alpha de Jensen

Qu’est-ce que l’Alpha ?

Ce coefficient est le fruit de la création de Michael Jensen. Telle est la raison pour laquelle il porte aussi l’appellation d’Alpha de Jensen. L’Alpha est un coefficient qui a pour vocation d’évaluer la performance d’un actif (titre, action, portefeuille ou autre). D’une manière plus précise, l’alpha se base sur la rentabilité effective de l’actif par rapport à la performance initialement prévue par le Médaf. Dans ce dernier cadre, il est à signaler que selon le Médaf, la rentabilité se définit comme étant l’ensemble formé par le taux sans risque et la prime de risque.

Il en résulte donc que la valeur de ce coefficient connote l’excédent de rentabilité de l’actif par rapport aux risques pris par l’investisseur : l’Alpha se présente comme l’indicateur de l’évolution d’un actif. L’on notera ainsi que si sa valeur est positive, l’on peut conclure à une surperformance de l’actif tandis que si elle est négative, l’on note un manque de performance de l’investissement effectué.

Par voie de conséquence, la mesure de l’Alpha indique donc aussi la performance d’un gestionnaire. En d’autres termes, l’Alpha de Jensen offre la possibilité de déterminer si un gestionnaire est suffisamment compétent pour placer l’argent de ses clients dans les titres les plus rentables. Ce, en prenant en compte la période ainsi que les risques que présente l’investissement dans un actif particulier.

Pour bien évaluer l’Alpha, il convient de collecter des données qui peuvent, d’une part, être inhérentes à l’actif et, d’autre part, consubstantiels à son environnement. C’est ainsi que le calcul de ce coefficient implique, par exemple, la prise en compte de l’indice du marché ou encore du taux sans risque.

La nécessité de l’évaluation de l’Alpha

L’estimation de l’Alpha de Jensen offre la possibilité de mesurer la performance effective d’un investissement sur une période. Elle permet donc d’évaluer la rentabilité de l’actif. Dans ce cadre, il est à signaler que les modes de calcul consistant à déterminer les bénéfices réalisés et les sorties de trésorerie ne permettent d’abord qu’un aperçu très sommaire de la performance de l’actif.

Outre l’évaluation de la rentabilité de l’actif, le calcule de l’Alpha poursuit aussi la vocation de permettre d’évaluer la performance du gestionnaire : la performance d’un portefeuille, d’une action ou d’un titre est aussi fonction de la compétence de ce dernier à évaluer les risques et à mesurer le niveau de rémunération de ce dernier sur le marché.

 

Alpha ou Alpha de Jensen

L’estimation de l’Alpha de Jensen offre la possibilité de mesurer la performance effective d’un investissement sur une période. Elle permet donc d’évaluer la rentabilité de l’actif. Dans ce cadre, il est à signaler que les modes de calcul consistant à déterminer les bénéfices réalisés et les sorties de trésorerie ne permettent d’abord qu’un aperçu très sommaire de la performance de l’actif.

Les tendances

Puisque l’investissement boursier n’est plus l’apanage des grands groupes financiers et des traders de renom, vous pourrez tout à fait envisager le (...)

> La simulation boursière : (...)...
Qu'est-ce que l'étalon or ?

Qu’est-ce que l’étalon or ?

L’or est considéré comme le premier des métaux connu. Le mot or en anglais, gold, vient de l’ancien mot anglais geolo qui veut dire jaune. Les (...)

> Qu’est-ce que l’étalon or (...)...
Dictionnaire fiscal : cadastre

Dictionnaire fiscal : cadastre

Définition du mot cadastre : Les services du cadastre sont chargés du recensement de toutes les propriétés foncières, de la recherche de leur (...)

> Dictionnaire fiscal : cadastre...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage