Achat de l’Airbus A400M, l’Afrique du Sud annule sa commande

La raison de cette annulation

Lancé en fanfare depuis le mois de mai 2003, le projet de construction de l’Airbus A400M est très prometteur. Ce modèle s’avère être en effet l’appareil idéal pour renouveler la flotte militaire déjà vieillissante de plusieurs pays européens composée essentiellement d’ancien Transal et de C-130. L’Europe n’est pas la seule concernée, l’Afrique du Sud et la Malaisie font partie des signataires de ce projet. Lors de son lancement, 9 pays ont ratifié un contrat pour l’achat de 192 appareils. Ceci va toutefois se réduire à seulement 184 appareils, car l’Afrique du Sud se désiste en annulant son achat de 8 Airbus A400M.

Plusieurs causes sont à l’origine de cette cession de contrat. Parmi les plus flagrantes figurent le retard de livraison très significatif et la hausse du coût de revient de l’appareil par rapport à ce qui a été prévu lors de la signature du contrat. Pour l’Afrique du Sud, si 837 millions d’euros ont été prévus au départ, ce prix a explosé pour atteindre 1,5 milliard d’euros en 2005 et 3,5 milliards d’euros aujourd’hui. Outre ce prix exorbitant, la livraison des A400M accumule aussi un retard de plus de 3 ans. Le premier appareil ne sera livré qu’à partir de 2013. Face à ces différents imprévus, l’Afrique du Sud décide de mettre fin à ce contrat tout en demandant au constructeur le remboursement de la somme déjà versée en vue d’acquérir ces appareils.

Airbus reste confiant sur l’avenir de l’A400M

Les responsables de l’EADS, propriétaire d’Airbus expriment leur surprise totale face à cette décision de l’Afrique du Sud. Pour eux, la réalisation du projet est déjà en bonne voie après avoir franchi différents obstacles notamment sur la motorisation de l’avion. Ils ont profité de cette occasion pour annoncer qu’une démonstration de vol est prévue à la fin de cette année à Séville. Une équipe de négociateur se rendra en Afrique du Sud pour tenter de remédier à ce problème. Toutefois en cas d’échec, ceci aura un impact considérable sur le projet.

En cas d’annulation définitive, ce qui est d’ailleurs très probable, Airbus devra rembourser la somme de 250 millions d’euros déjà versée pour l’acquisition de ces avions. Malgré son impact financier énorme, cette situation ne risque pas d’anéantir le projet de construction de l’A400M. Selon l’EADS, la majorité du financement de l’Airbus A400M provient surtout des pays européens. Le désistement de l’Afrique du Sud est donc significatif, mais non suffisant pour mettre un terme à ce projet.

 

Achat de l’Airbus A400M, l’Afrique du Sud annule sa commande

Douche froide pour le constructeur aérien Airbus, l’Afrique du Sud annule sa commande de 8 modèles A400M.

Les tendances

Durement éprouvé par la crise financière mondiale, le CAC 40, parti en chute libre, a finalement réussi à se ressaisir au cours du second trimestre de (...)

> CAC 40 : Bilan du premier (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage