Création d’entreprises : mois de juillet en baisse

La construction et le commerce sont les plus touchés

L’INSEE vient de publier les chiffres sur la création d’entreprises du mois de juillet. Après la hausse de 5,8% enregistrée au mois de juin, le mois suivant a connu une baisse de 8,9% en données corrigées des variations saisonnières (élimination des statistiques induites par les fluctuations saisonnières normales). Les secteurs de la construction et du commerce ont contribué à cette baisse. Les secteurs du commerce et de la construction ont respectivement vu se créer 10.241 et 6402 entreprises au mois de juillet contre 11.232 et 7.352 entreprises mises en place au mois de juin.

Au total, 46.530 entreprises ont vu le jour au cours du mois de juillet. Elles avaient atteint le chiffre exceptionnel de 51.068 au mois de juin. Malgré cette baisse, les chiffres demeurent encourageants, puisque sur les trois derniers mois, on a pu enregistrer une hausse de 75,5% par rapport à la même période l’année dernière. Si on comptabilise les douze derniers mois, cette hausse tourne autour de 34%. Le secteur de la télécommunication et de l’information connaît la plus forte progression (+70% sur les douze derniers mois).

Le statut d’auto-entrepreneur a le vent en poupe

Depuis la mise en place du cadre juridique au mois de janvier 2009, l’INSEE a comptabilisé les entreprises créées sous le statut d’auto-entrepreneur. Le principal avantage lié au statut d’auto-entrepreneur vient du fait que l’individu est imposable uniquement s’il réalise un chiffre d’affaires. Si, au cours d’une période donnée, l’activité de l’auto-entrepreneur cesse, il ne paie pas de charge fiscale et sociale. Un individu ne peut pas détenir plus d’une auto-entreprise. Au total, sur les sept derniers mois, 178.340 entreprises régies par le nouveau statut ont vu le jour, soit 52,83% du total.

La démarche simplifiée pour obtenir le statut a également participé à l’engouement des Français pour ce type d’entreprise. Les chômeurs, les étudiants ou encore les retraités peuvent facilement se lancer dans une activité professionnelle. Les salariés peuvent également devenir auto-entrepreneurs pour compléter leur revenu principal. L’auto-entrepreneur n’est pas soumis à la TVA puisqu’il est soumis au régime fiscal des micro-entreprises. Enfin, un plafond du chiffre d’affaires de 80.000 euros HT est imposé pour les activités liées à la vente. Ce plafond est de 32.000 euros HT pour les prestations de service.

 

Création d’entreprises : mois de juillet en baisse

Au cours du mois de juillet, la création d'entreprises a enregistré une baisse de 8,9% par rapport au mois de juin.

Les tendances

DLA Piper conseille Areva, le CEA et l’Etat dans le cadre de l’offre publique d’échange initiée par le CEA et de L’introduction en bourse (...)

> DLA Piper conseille Areva (...)...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage