Binckbank : résultats du 1er trimestre 2012

- Hausse du bénéfice net corrigé de 16 % par rapport au quatrième trimestre 2011
- Bénéfice net corrigé au premier trimestre 2012 de 15,7 millions d’euros (quatrième trimestre 2011 : 13,6 millions d’euros)
- 2,4 millions de transactions au premier trimestre 2012
- BinckBank numéro un en Belgique
- La succursale en France contribue aux bénéfices de BinckBank

Rapport du Directoire Message du Président du Directoire

Chers lecteurs,

Le bénéfice net corrigé a augmenté de 16 % au premier trimestre 2012
par rapport au trimestre précédent et s’est élevé à 15,7 millions d’euros (BPA : 0,21 €). Les produits de commissions nets et assimilés ont connu une progression de 3 % et les charges d’exploitation ont baissé de 3 % par rapport au trimestre précédent. BinckBank a également enregistré une réduction significative des coûts de démarrage de TOM, de son initiative.

Nous avons connu un début d’année favorable en Belgique et en
France, le nombre de transactions ayant augmenté de 9 % par rapport
au trimestre précédent dans les deux pays. En Belgique, nous avons
devancé notre concurrent Keytrade et nous sommes maintenant leader du marché en terme de volume de transactions sur nos segments d’activité. BinckBank France a passé son seuil de rentabilité et contribue à présent aux bénéfices du groupe. Les préparatifs pour le lancement de notre activité en Italie connaissent une
progression régulière ; notre bureau de Milan a été officiellement ouvert le 18 avril dernier. Les premiers comptes
seront ouverts en mai et le lancement commercial aura lieu à la fin du mois de septembre.

Les investisseurs particuliers néerlandais ont été moins actifs que leurs homologues belges et français. Il existe de grandes craintes concernant la situation de l’emploi, la déductibilité des intérêts d’emprunt et l’ampleur des coupes budgétaires que le gouvernement néerlandais souhaite mettre en oeuvre. De nombreux investisseurs ont préféré rester en retrait et, en dépit de la tendance haussière observée sur la bourse d’Amsterdam, les volumes échangés sont restés faibles. Le nombre d’ordres passés par nos clients néerlandais titulaires d’un compte de courtage a par conséquent baissé de 5 %. Parmi les nouveautés, nous avons donné la possibilité à nos clients
de négocier des options américaines, afin de répondre au besoin exprimé depuis longtemps par nos clients de pouvoir opérer sur ces instruments et combler la brèche qui séparait notre offre de celles de nos concurrents.

La concurrence aux Pays-Bas augmente progressivement et nous tablons sur l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché néerlandais dans un avenir proche. L’étendue de notre gamme de produits ainsi que notre service constituent une base solide ; il est essentiel que nous continuions de suivre de près le niveau des tarifs pratiqués
sur le marché.

Alex Asset Management a connu un trimestre positif. Les actifs sous gestion ont progressé de 18 % pour atteindre 813 millions d’euros, contre 690 millions au trimestre précédent, du fait notamment des bons résultats et d’un afflux net de 66 millions d’euros. Après une période relativement longue au cours de laquelle une proportion
relativement importante des actifs était détenue sous forme de liquidités, Alex Asset Management investit désormais la plupart de ses actifs dans des actions.

Les Services professionnels ont achevé avec succès la seconde phase de la migration en partenariat avec SNS Bank. Toutes les transactions dans les fonds de SNS seront traitées sur la plateforme de BinckBank à compter de la fin mars. Nous devrions terminer la migration dans le courant du second semestre 2012.

Notre résultat dépend en grande partie de l’activité de nos clients sur les marchés. La volatilité et la direction prise par les marchés constituent des facteurs essentiels. C’est pourquoi nous ne pouvons établir de prévisions détaillées des résultats que nous prévoyons de dégager cette année. Les taux d’intérêt ne devraient pas s’améliorer dans les mois à venir. Nous avons par conséquent quelque peu ajusté notre politique d’investissement afin de maintenir le rendement sur le portefeuille d’investissement à un niveau minimum sans modifier notre profil de risque de façon significative. La maîtrise des coûts demeure une priorité. Compte tenu du moral actuel des investisseurs
aux Pays-Bas, nous avons décidé de réduire notre budget marketing pour 2012 de 22 à 18 millions d’euros. Notre campagne de lancement prévue en Italie, par laquelle nous devons construire une image de marque, ne sera pas modifiée, mais elle démarrera à la fin septembre.
Les objectifs que BinckBank s’était fixés pour 2012 sont désormais des objectifs pour 2015, car nous en avons réalisé un certain nombre et nous pensons que ces nouveaux objectifs constitueront de meilleurs indicateurs du résultat de la société. Les nouveaux objectifs sont décrits dans la section intitulée « Objectifs 2015 ».

Amsterdam, 18 avril 2012

Koen Beentjes,
Président du Directoire de BinckBank

 

Binckbank : résultats du 1er trimestre 2012

BinckBank annonce 15,7 millions de bénéfice net ajusté au premier trimestre 2012, une hausse de 16% par rapport au T4 2011. Binck France contribue désormais aux bénéfices du Groupe et enregistre un volume de transactions en hausse de 9%.

Les tendances

Si les grands traders et autres acteurs de la finance connaissent exactement la fiscalité qui s’applique aux valeurs mobilières, les petits porteurs (...)

> Fiscalité boursière : comment...
Vers un développement de l’optique en ligne ?

Vers un développement de l’optique en ligne ?

La concurrence promet d’être rude dans le secteur de l’optique en ligne depuis que Marc Simoncini, le PDG de Meetic, s’est lancé dans ce segment du (...)

> Vers un développement de (...)...
Quel avenir pour le PEAD

Quel avenir pour le PEAD

et le soutien aux millions de français vivant sous le seuil de pauvreté ?

> Quel avenir pour le PEAD...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage