Coefficient bêta

Coefficient bêta

Comme investissement, deux choix s’offrent aux entreprises sur le marché financier : épargner dans les établissements financiers ou investir sur le marché boursier.

Le second cas offre une chance aux entreprises en manque de fonds de commencer leurs exploitations et leurs activités. Pour les investisseurs, c’est un moyen de prêter leur épargne dans un placement très liquide, c’est –à-dire, qui peut être vendu très rapidement à moindre frais et de percevoir des dividendes si la société fait bénéfice, les deux parties sont donc toutes gagnantes.

Cependant cette liquidité du marché boursier présente un inconvénient :

les actifs boursiers sont très volatiles. Donc on ne peut jamais définir à l’avance la valeur des titres ni les bénéfices qu’on pourra en tirer. Cela ne pose pas trop de problèmes si on a investi dans des actifs définis à terme. Sinon, cette volatilité constitue une barrière pour l’expansion des marchés boursiers. C’est pourquoi on a mis en place des méthodes de calculs pour déterminer le rendement d’un actif malgré sa volatilité. D’où le coefficient Bêta.

Le coefficient Bêta est utilisé pour comparer le rendement d’un actif déterminé par rapport à un indice correspondant. C’est la relation de la covariance du profit implicite de l’actif boursier avec celle du marché et de la variance de la rentabilité implicite du marché. Autrement dit, si le coefficient Bêta est à 1,0, cela veut dire que le rendement de l’actif augmente ou baisse à une même proportion que celui de l’indice correspondant. Mais si Bêta varie plus ou moins de 1,0 alors, cela veut dire que les actions de la société sont plus ou moins volatiles par rapport à l’indice de référence. Normalement ce coefficient doit varier entre 0,5 et 2. Dans le cas contraire, les actions de l’entreprise en question sont très volatiles et donc beaucoup plus risquées pour l’investisseur.

Parmi les indices de référence les plus utilisés, on peut citer SBF 250 ou la Société de Bourse Française 250 (regroupant 250 sociétés françaises) ou encore MSCI Mondial (titres originaires de 23 pays économiquement développés d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Extrême Orient et de l’Océanie).

Bêta sert surtout pour l’investisseur de savoir à quel moment opportun il lui faudra acheter ou vendre des actions. C’est donc un moyen très utile pour mieux investir dans le milieu boursier. Mais il faut être vigilent en raison de la volatilité des actions et surveiller à tout moment l’évolution de son portefeuille.

 

Coefficient bêta

les actifs boursiers sont très volatiles. Donc on ne peut jamais définir à l’avance la valeur des titres ni les bénéfices qu’on pourra en tirer. Cela ne pose pas trop de problèmes si on a investi dans des actifs définis à terme. Sinon, cette volatilité constitue une barrière pour l’expansion des marchés boursiers. C’est pourquoi on a mis en place des méthodes de calculs pour déterminer le rendement d’un actif malgré sa volatilité. D’où le {{coefficient Bêta}}.

Les tendances

Depuis le 25 mai 2009, l’entreprise Petrochina a retrouvé sa place de numéro un mondial en termes de capitalisation. Elle a déjà occupé cette place (...)

> Petrochina retrouve sa (...)...
Qu'est-ce que l'étalon or ?

Qu’est-ce que l’étalon or ?

L’or est considéré comme le premier des métaux connu. Le mot or en anglais, gold, vient de l’ancien mot anglais geolo qui veut dire jaune. Les (...)

> Qu’est-ce que l’étalon or (...)...
Dictionnaire fiscal : cadastre

Dictionnaire fiscal : cadastre

Définition du mot cadastre : Les services du cadastre sont chargés du recensement de toutes les propriétés foncières, de la recherche de leur (...)

> Dictionnaire fiscal : cadastre...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage