Prestations familiales : les changements en 2015

Des allocations familiales réduites pour la population concernée

Les modifications qui s’appliqueront cette année, en totalité à compter de juillet, permettront à l’État de réaliser des économies de l’ordre de 400 millions d’euros. En année pleine, cette économie atteindrait 800 millions d’euros. L’impact sur les familles concernées est conséquent : celles qui touchent un revenu de 6000 € et plus verront leurs allocations divisées par deux, et celles qui perçoivent 8000 € ne toucheront plus qu’un quart de leurs allocations.

Les changements relatifs au congé parental

La dernière modification concernant le congé parental date d’octobre 2014, mais déjà, un nouveau changement est opéré pour les enfants nés ou adoptés à partir du 1er janvier 2015. Pour un premier enfant, l’allocation est versée pendant six mois si l’un des parents prend un congé parental, et un an si les deux en prennent l’un après l’autre. À partir du second enfant, le versement court sur deux ans si un seul des parents part en congé et trois ans si les deux en prennent successivement.

Le versement de la prime à la naissance repoussé

La prime à la naissance est une aide permettant aux parents de faire face aux dépenses relatives à leur nouveau statut. À partir de 2015, elle est versée à la naissance de l’enfant, et non plus au septième mois de grossesse comme auparavant. À titre de rappel, en plus de la condition liée au revenu, l’attribution de cette aide dépend du nombre d’enfants à charge.

La prestation partagée d’éducation de l’enfant ou PreParE, nouvelle venue en 2015
La PreParE s’applique dès le 1er janvier, et jusqu’au 31 mars, le montant de cette aide est de 390,52 € mensuels en cas de cessation totale d’activité. Elle est de 252,46 € en cas de travail à mi-temps, et de 145,63 € si le temps de travail n’excède pas 80 %.

La PreParE vient en remplacement du CLCA ou Complément de Libre Choix d’activité et est reversée pour les enfants nés ou adoptés à partir du 31 décembre 2014.

 

Prestations familiales : les changements en 2015

L’attribution des prestations familiales est conditionnée par le montant des revenus. Les changements opérés pour 2015 concernent principalement les familles qui ont des ressources supérieures ou égales à 6000 €, et celles qui touchent 8000 € et plus, soit 12% des bénéficiaires.

Les tendances

Bien plus que dans d’autres métiers, le monde de la finance, du courtage et du trading a un besoin vital d’accéder aux informations en temps réel. À (...)

> Les applications mobiles (...)...
Vers un développement de l’optique en ligne ?

Vers un développement de l’optique en ligne ?

La concurrence promet d’être rude dans le secteur de l’optique en ligne depuis que Marc Simoncini, le PDG de Meetic, s’est lancé dans ce segment du (...)

> Vers un développement de (...)...
Quel avenir pour le PEAD

Quel avenir pour le PEAD

et le soutien aux millions de français vivant sous le seuil de pauvreté ?

> Quel avenir pour le PEAD...
Comment éviter les erreurs de débutant sur le Forex