Les logements français consomment encore beaucoup trop d’énergie

La consommation moyenne : 240Kwh/m² par an

Le DPE (diagnostic de performance énergétique) a été rendu obligatoire depuis le 1er novembre 2006 pour la vente d’un bien immobilier, et depuis le 1er juillet 2007 pour les locations. Depuis le 1er janvier 2011, les annonceurs sont contraints d’afficher l’étiquette énergétique indiquant la consommation en chauffage d’un logement. Cette expertise permet aux acheteurs et aux locataires, à la fois, de ne pas rester ignorants sur les dépenses en énergie du bien convoité et de favoriser leur maîtrise.

À l’issue du diagnostic de performance énergétique, les maisons ou les appartements sont dotés d’une classification, variant de A, pour les moins énergivores, à G pour ceux qui consomment beaucoup d’énergie. Selon les études réalisées par Ex’im, un réseau de diagnostiqueurs professionnels, il appert que la consommation moyenne de chaque logement tourne autour de 240Kwh par mètre carré, sur une année. D’où leur déduction que les Français logent encore dans des bâtiments très énergivores.

80% des logements sont énergivores

Les études ont porté sur 10.000 logements à travers toute la France. À l’exception des bâtiments « verts », il appert que 80% du parc immobilier français figurent dans les catégories D, E et F, et 10% intègrent la catégorie G, la plus basse du diagnostic en question. La moitié des habitats sont classifiés dans les types A à D, et l’autre moitié rejoint le classement des logements énergivores, de E à G. Ceux qui sont classés dans les catégories A et B sont généralement des bâtiments récemment construits, dotés d’un équipement utilisant l’énergie renouvelable, comme la géothermie ou les panneaux solaires.

Comme la réduction de la consommation d’énergie fossile et des émissions de gaz à effet de serre au niveau des immeubles de bureau ou d’habitation constitue une priorité pour les pouvoirs publics, le Plan Bâtiment Grenelle a été instauré. Celui-ci a pour principale mission de concevoir et de diriger la mise en œuvre et le développement des différents dispositifs instaurés dans ce sens. La rénovation des anciens logements énergivores constitue un des axes stratégiques préconisés pour la réussite du Grenelle de l’Environnement.

 

Les logements français consomment encore beaucoup trop d’énergie

Depuis que l’étiquette énergétique est rendue obligatoire sur toute annonce de vente ou de location immobilière, le diagnostic de performance énergétique est devenu incontournable. Il a été ainsi constaté que la plupart des logements français sont très énergivores.

Les tendances

Si vous avez envie de faire fructifier votre capital et que vous n’êtes pas satisfait du taux rémunérateur des livrets d’épargne, les actions en (...)

> Les conseils pour commencer à...
Vers un développement de l’optique en ligne ?

Vers un développement de l’optique en ligne ?

La concurrence promet d’être rude dans le secteur de l’optique en ligne depuis que Marc Simoncini, le PDG de Meetic, s’est lancé dans ce segment du (...)

> Vers un développement de (...)...
Quel avenir pour le PEAD

Quel avenir pour le PEAD

et le soutien aux millions de français vivant sous le seuil de pauvreté ?

> Quel avenir pour le PEAD...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage