Les vols de données reviennent de plus en plus chers aux entreprises

Les conséquences financières des vols de données, difficiles à évaluer

Force est de constater que la plupart des sociétés subissent des pertes d’informations. Il peut s’agir d’une attaque ou d’un vol des données. Jusqu’ici, il s’avère difficile de chiffrer exactement la valeur des préjudices financiers subis par les entreprises qui en sont victimes. En collaboration avec l’Institut Ponemon, la société Symantec a réalisé des études sur le sujet. Elle a constaté que les cas les plus courants de vols ou de pertes de données sont perpétrés par des tiers, notamment par les sous-traitants.

Les études réalisées auprès de 21 sociétés françaises œuvrant dans plus d’une dizaine de branches d’activité différentes par les experts de Ponemon et de Symantec ont démontré que ces firmes ont perdu, au total, 72.000 données informatiques sur une année. Chacun de ces cas analysés a représenté des pertes variant entre 280.000 à 8,6 millions d’euros, soit une moyenne de 2,2 millions d’euros par société.

L’origine des vols de données

Les pertes enregistrées par les entreprises englobent les dépenses engagées pour détecter les éventuels vols ou pertes de données, les dispositions mises en œuvre à postériori ainsi que le coût des impacts en termes de réduction de la clientèle. Les malversations ont augmenté de 3 % sur une année. Les analystes ont constaté qu’elles sont parfois dues à des actes qui proviennent de l’extérieur, comme le cas des sous-traitants. Elles peuvent, cependant, être perpétrées par des personnes internes à l’entreprise. Il peut s’agir de salariés licenciés ou démissionnaires qui quittent la firme en emmenant avec eux le fichier client.

Le vol ou l’égarement de téléphones ou d’ordinateurs, des phénomènes qui ont tendance à croître au cours de ces dernières années peuvent en être à l’origine. Malgré tout, les chefs d’entreprise sont un peu rassurés, puisqu’à l’encontre du contexte américain, les déperditions de données dues à la négligence sont en nette réduction. Les responsables commencent à prendre conscience de l’impact négatif des pertes de données informatiques au niveau de l’entreprise et recourent à de nombreux moyens pour y pallier.

 

Les vols de données reviennent de plus en plus chers aux entreprises

Les préjudices financiers engendrés par les vols ou les pertes de données informatiques reviennent de plus en plus chers, d’année en année. En 2010, leurs coûts ont augmenté, de 16 % en moyenne au niveau des entreprises.

Les tendances

L’informatique est aujourd’hui présente dans tous les secteurs, et de nombreuses branches autrefois chasse gardée de l’Homme est désormais effectuée (...)

> Le trading par ordinateur (...)...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage