Grève : les journées de mobilisation coûtent cher aux syndicats

Des budgets qui vont exploser !

La refonte de la législation sur les retraites déchaîne actuellement les passions. Les organisations syndicales déploient de nombreuses stratégies pour rassembler le maximum de travailleurs durant les journées d’action nationale. Il serait intéressant de connaître le budget alloué à ces rassemblements de personnes. En tout cas, d’après les renseignements recueillis auprès de certains trésoriers, les journées de mobilisation coûtent cher aux syndicats dont certains craignent que leur budget ne soit largement dépassé cette année.

La fourchette des dépenses varie entre 30.000 et 400.000 euros par jour pour chaque corporation. Dans le cas où les travailleurs doivent tous rejoindre la Capitale, en vue d’une manifestation nationale, la facture est assez salée. Les syndicats doivent débourser entre 300.000 à 400.000 euros. Le coût est moindre, environ 3.000 euros par circonscription, pour les rassemblements organisés au niveau des Unions départementales. Toutefois, il faut multiplier ce montant par le nombre de villes où les manifestations ont lieu.

Coût du transport et prix du matériel

Les journées de mobilisation coûtent cher aux syndicats. Pour une manifestation regroupant les travailleurs à Paris, les dépenses engagées consistent surtout à affréter des cars pour le transport des manifestants vers la Capitale. La location d’un véhicule est de 600 euros environ. Pour le rassemblement du 23 septembre dernier, un syndicat du Val-d’Oise a dû recourir à 23 cars, tandis qu’il en a fallu 54 pour transporter les salariés du département de la Seine-Saint-Denis. A cela s’ajoute le coût du matériel qui, au final, atteint une somme non négligeable.

Pour une journée de manifestation au niveau régional, le prix du matériel nécessaire est estimé à 40.000 euros pour l’ensemble des régions. Les ballons géants qui représentent les couleurs de chaque entité syndicale reviennent à 1.500 euros environ. Les banderoles coûtent entre 100 et 400 euros, en fonction de leur dimension et pour 100.000 autocollants distribués aux travailleurs, un syndicat doit débourser 4.000 euros. En outre, les parapluies, les chasubles ou les écharpes et les drapeaux destinés à équiper les manifestants sont évalués à 10 euros par personne.

 

Grève : les journées de mobilisation coûtent cher aux syndicats

La réforme des retraites domine l’actualité depuis quelques semaines. Des manifestations sont organisées périodiquement. Toutefois, ces journées de mobilisation coûtent cher aux syndicats.

Les tendances

L’abondance des capitaux chinois exerce une forte attraction auprès des plus grandes enseignes mondiales. Afin de séduire davantage les clients (...)

> Les groupes de luxe convergent...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage