La croissance économique Irlandaise est meilleure que prévu

Une croissance inattendue qui améliore les perspectives d’avenir

Les statistiques économiques pour le premier trimestre 2010 sont particulièrement bonnes pour l’Irlande cette année. Alors qu’une récession avait été prévue pour cette année, l’Irlande affiche une progression potentielle de 1% du PIB. Les estimations faites en décembre 2009 n’étaient pas réalistes et l’optimisme a laissé place au pessimisme. Pourtant, l’Irlande a terminé plus tôt que prévu sa phase de récession économique et la croissance économique semble être au beau fixe. Depuis 2007, la conjoncture économique de l’Irlande n’a pas permis de réaliser de croissance, mais il est plus que certain que l’année 2010 va rompre avec cette tendance.

Selon les données économiques actuelles, tout laisse présager que le premier semestre de 2010 affichera une croissance économique. Croissance ou pas, l’Irlande a su mettre en place une politique d’austérité budgétaire qui lui permette d’équilibrer son budget. Avec cette croissance inattendue, les finances publiques ne pourront être que meilleures et les objectifs budgétaires fixés pourraient être atteints plus tôt que prévu. Si l’activité économique se maintient à son rythme de progression actuel, le ministère des Finances table sur une croissance qui pourrait se prolonger jusqu’à 2014. Cette croissance inattendue met en défaut l’opinion émise par le FMI qui sous-estimait les possibilités de croissance de l’économie irlandaise et l’invitait à adopter de nouvelles mesures fiscales et budgétaires.

L’Irlande redeviendra le pôle des investissements étrangers

L’Irlande n’aura donc pas à revoir sa politique fiscale et va pouvoir rester le paradis des entreprises. Les réformes budgétaires mises en place par l’Irlande sont donc adéquates et appropriées à la progression du produit intérieur brut. Il est plus que certain que d’ici les mois qui viennent, bon nombre d’investisseurs vont s’implanter en Irlande et booster la croissance du PIB. Bon nombre d’économies européennes ont basé leurs politiques budgétaires et fiscales en fonction de prévisions de croissance trop optimistes et vont devoir augmenter leurs impôts dans un futur proche.

En effet, plusieurs pays européens vont devoir revoir leurs politiques fiscales et budgétaires à la hausse pour atteindre les objectifs budgétaires fixés et pour assurer le remboursement du déficit public. Les investisseurs fuient pourtant les pays pratiquant une forte imposition sur les profits des sociétés. De ce fait, l’Irlande va plus que jamais redevenir attractive pour les investisseurs grâce à sa politique fiscale avantageuse. Ayant affiché le plus fort taux de croissance en Europe, l’Irlande devient d’autant plus attractive pour les investisseurs étrangers. Il est compréhensible que le ministère des Finances prévoit une croissance ininterrompue du PIB jusqu’en 2014.

 

La croissance économique Irlandaise est meilleure que prévu

En plus d'atteindres ses objectifs budgétaires, l'économie Irlandaise a affiché la plus forte croissance en Europe.

Les tendances

Depuis le début du 20e siècle qui a vu l’avènement du capitalisme moderne, l’histoire du monde a été émaillée par de nombreux krachs boursiers, plus ou (...)

> Krach boursier : les plus (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage