Déficit budgétaire, il faut sauver la Grèce !

Déficit budgétaire, qui va sauver la Grèce ?

Le déficit budgétaire de la Grèce préoccupe énormément les pays regroupés au sein de la zone euro. Si aucune solution efficace ne se présente, ce problème risque d’handicaper sérieusement l’équilibre et la compétitivité de l’économie européenne. Après les différentes expertises sur le terrain et les données statistiques fournies, les membres de l’Union européenne se montrent d’accord sur la nécessité d’épauler la Grèce dans les problèmes liés à son énorme déficit budgétaire. Toutefois, pour les experts financiers internationaux, cette déclaration manque de substance, dans la mesure où aucune mesure concrète n’est mise en œuvre.

Selon les explications des responsables budgétaires des pays européens, cette décision s’explique simplement par la capacité de la Grèce à pouloir se sortir elle-même de cette situation. Or, malgré cette confiance accordée par l’Europe, l’ampleur du déficit de ce pays semble vraiment énorme condamnant ainsi la plupart des issues possibles. En effet, le déficit primaire du pays reste encore à un seuil tolérable avec seulement une chute de 8% du PIB pendant les crises, contre 12% pour certains pays comme le Royaume-Uni. Cependant, à ce déficit primaire s’ajoute la dette publique, or celle-ci s’élève à 86% du PIB fin 2009.

Sauver la Grèce de son déficit budgétaire, l’Allemagne se désiste

Comment réduire le déficit budgétaire de la Grèce ? Cette question constitue un vrai casse-tête pour le gouvernement hellénique et les autres pays de l’Union européenne. Sortir ce pays de cette difficulté financière nécessite la mobilisation d’un plan d’action d’envergure et d’un financement suffisant. Deux alternatives restent encore possibles : la restructuration ou la réduction de la dette publique. Pour cette dernière solution, le pays peut profiter de la baisse des taux concernant les crédits à court terme au sein de la zone euro. Comme d’autres pays, la Grèce a besoin du financement des autres États pour sortir de ce problème.

Cette option est toutefois rejetée par certaines puissances économiques de l’Europe comme l’Allemagne. La position allemande vis-à-vis de la Grèce est de plus en plus claire, notamment après la déclaration effectuée par Angela Merkel lors de son interview sur ARD. Selon la chancelière, la Grèce a encore la possibilité de se sortir de ce problème, sans aide extérieure. Par ailleurs, elle a profité de cette occasion pour démentir l’existence d’une éventuelle aide financière de la Grèce de la part du gouvernement allemand. Pour elle, seul le gouvernement hellénique peut s’attaquer aux véritables causes liées à l’origine de ce problème.

 

Déficit budgétaire, il faut sauver la Grèce !

Soutenir la Grèce pour réduire son énorme déficit public s’avère une nécessité pour permettre à la zone euro de retrouver son équilibre budgétaire. Aucun pays ne se porte toutefois volontaire dans cette démarche.

Les tendances

Alors que le marché boursier ne s’est pas encore remis des remous occasionnés par la crise des subprimes, le marché boursier est de nouveau dans la (...)

> Le yo yo des marchés boursiers...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage