Pierre Moscovici annonce un déficit à 3 % pour 2013

Une annonce très symbolique

Dans un climat social européen marqué par les manifestations sociales hostiles aux mesures d’austérité, l’annonce faite par Pierre Moscovici à Bruxelles signe comme un vrai symbole. En effet, l’actuel ministre de l’Économie et des Finances a promis le respect des engagements de la France pour atteindre la limite des 3 % du PIB du déficit public. Le ministre s’est dit prêt à être jugé sur les résultats que produira la politique économique de l’actuel gouvernement.

Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, a affirmé de son côté que les objectifs de la France sont tout à fait réalisables. Il a notamment été convaincu par le projet de loi de finances qui s’étale de 2013 à 2015. La semaine dernière, Bruxelles a recommandé à la France des efforts supplémentaires pour le respect de ses engagements. Si l’économie française reste en l’état, le déficit pour 2013 serait de 4,2 %.

Renforcer la compétitivité de la France

La question de l’austérité est un sujet qui divise considérablement Paris et Berlin. Selon Berlin, une rigueur budgétaire est de rigueur pour un retour rapide à l’équilibre budgétaire des pays enlisés dans la crise, mais Paris affirme de son côté que la compétitivité de l’économie est le principal moteur de la croissance. Pour la réduction du déficit français, la Commission européenne a par ailleurs suggéré à la France des réformes structurelles.

Le ministre français a reconnu que la compétitivité de la France a baissé au cours des dernières années, mais le gouvernement travaillera pour l’améliorer, en même temps que le volet de la justice sociale. Dernièrement, Pierre Moscovici a déclaré que le coût de la retraite à 60 serait moins important que prévu dans le budget de l’État. Il est à noter que le déficit français était de 5,7 % du PIB en 2011, ramené à 4,5 % en 2012.

 

Pierre Moscovici annonce un déficit à 3 % pour 2013

Le nouveau ministre socialiste de l’Économie et des Finances annonce à la Commission européenne que la France tiendra ses engagements de limiter son déficit à 3 % du PIB pour l’année 2012. Et l’homme fort de Bercy d’affirmer que cet objectif sera atteint sans mesure d’austérité.

Les tendances

Une enquête menée par l’institut Opinion Way en octobre 2011 auprès de plusieurs centaines d’opérateurs individuels a révélé que les petits porteurs (...)

> Bourse : l’évolution des (...)...
Vers un développement de l’optique en ligne ?

Vers un développement de l’optique en ligne ?

La concurrence promet d’être rude dans le secteur de l’optique en ligne depuis que Marc Simoncini, le PDG de Meetic, s’est lancé dans ce segment du (...)

> Vers un développement de (...)...
Quel avenir pour le PEAD

Quel avenir pour le PEAD

et le soutien aux millions de français vivant sous le seuil de pauvreté ?

> Quel avenir pour le PEAD...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage