Déficits économiques : vers une sanction des pays laxistes ?

Tirer des leçons de la crise grecque

L’Union Européenne compte tirer des leçons de la dernière crise qui a secoué la Grèce et engendré des conséquences fâcheuses, non seulement au niveau des États de la zone euro, mais aussi sur l’ensemble de l’économie mondiale. Les grands argentiers ont ainsi conclu un compromis portant sur la mise en place des mesures qui consolideront la discipline budgétaire au sein de la Communauté. Cet accord prévoit de sanctionner les pays laxistes dont les déficits et les dettes s’avèreraient trop importants.

En préconisant des sanctions pour les pays laxistes, l’Union Européenne aspire améliorer sa méthode de gouvernance économique. Les ministres des Finances ont également décidé de créer un système d’alerte qui permettrait d’éviter un éventuel déséquilibre engendré, par exemple, par un contexte de surévaluation, constaté récemment en Irlande et en Espagne. Une telle situation, qui entraînerait des impacts néfastes sur l’économie des États membres de la zone euro, pourra désormais déboucher sur une pénalisation de la nation responsable.

Des sanctions applicables de manière automatique

Un Pacte de stabilité régit déjà les pays de l’Union Européenne. Les clauses de cette convention prévoient que les États qui se trouvent dans un contexte de déficits trop importants doivent prendre les dispositions nécessaires pour rétablir la situation, voire adopter des mesures d’autopunition. Malheureusement, ce pacte est resté jusqu’ici caduc, puisqu’aucune nation ne l’a appliqué. L’accord conclu entre les grands argentiers porte sur une application automatique des nouvelles sanctions envisagées pour les pays laxistes.

L’Union Européenne préconise des sanctions financières pour les pays laxistes qui affichent un niveau de dettes ou de déficits trop élevé par rapport à leur PIB. Cette démarche ne constitue cependant qu’une première étape des mesures prises à l’encontre de ces nations qui s’avéreraient trop permissives. L’Allemagne a en effet demandé un renforcement de la discipline budgétaire de la Communauté. Certains gouvernements comptent apporter un amendement au traité de Lisbonne. Les États qui feraient preuve de trop de laxisme pourraient ainsi être privés de leur droit de vote.

 

Déficits économiques : vers une sanction des pays laxistes ?

Les ministres des Finances de l’Union Européenne ont ratifié un accord visant à sanctionner les pays laxistes qui affichent des niveaux trop élevés de dettes ou de déficits.

Les tendances

L’abondance des capitaux chinois exerce une forte attraction auprès des plus grandes enseignes mondiales. Afin de séduire davantage les clients (...)

> Les groupes de luxe convergent...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage