Le retard de livraison du Dreamliner fait baisser le cours de Boeing

Le Dreamliner de Boeing, un septième retard de livraison

Les dirigeants n’avaient vraiment pas besoin de ce dernier et énième incident qui s’est déclaré sur un vol d’essai du Dreamliner 787 le 9 novembre dernier. Un incident provoqué par un incendie dans une armoire électrique, et, qui plus est, a été causé par une clé de 12 bêtement oubliée dans cette dernière. De plus, l’incendie s’était propagé dans les autres armoires électriques, mettant grandement en cause le système de distribution électrique de l’appareil. Conséquence : la livraison de l’appareil est repoussée à 2012 ; ce qui constitue un septième retard pour un programme lancé en 2004 : un véritable coup dur pour l’avionneur américain.

La situation n’est pas sans conséquence sur le cours de Boeing à la Bourse NYSE. Le 26 novembre, le cours de l’avionneur américain perd 0,76 % à 64,91 $. Et selon l’assureur Euler Hermès, le ratio résultat d’exploitation/chiffre d’affaires de l’avionneur de Seattle est passé de 4,2 % à -1,7 % en l’espace de deux ans. Et ce n’est nullement dû à la crise économique, mais au budget colossal nécessaire pour les programmes des Boeing 787 Dreamliner et B747-8. Rappelons que Boeing a déjà enregistré plus de 800 commandes pour son Boeing 787 pour diverses compagnies aériennes, dont Qatar Airways.

Qatar Airways semble de moins en moins intéressé par le Dreamliner de Boeing

La compagnie qatarie Qatar Airways, à l’instar des autres compagnies clientes de Boeing, commence à s’impatienter pour la livraison de leur commande. Et très récemment, les déclarations du P.D.G. de la compagnie aérienne qatarie, Akbar Al Baker, avaient retenu l’attention des médias. Akbar Al Baker a affirmé qu’il pourrait envisager de commander plus d’Airbus pour pallier le retard de la livraison du Dreamliner. Le P.D.G. de Qatar Airways se dit être « vraiment interloqué » par le retard dans le développement de cet appareil révolutionnaire de Boeing. À ce jour, Qatar Airways compte cinq unités d’Airbus A380. Chiffre qu’Akbar Al Baker a bien l’intention d’accroitre.

Airbus, semble-t-il, commence à tirer profit de l’échec de Boeing. La compagnie européenne est récemment entrée début novembre, sur le marché japonais, qui fut jusque-là un terrain réservé à Boeing. La nippone Skymark Airlines a signé un protocole d’accord avec l’avionneur européen pour la commande ferme de quatre Airbus A380. Et la compagnie aérienne prévoit même de porter à six A380 d’ici quelques années. Mais Airbus lui aussi, traverse une période houleuse en termes de résultats ; son ratio résultat d’exploitation/CA est passé de 9 % à 1,5 % entre 2008 et 2010. Baisse de résultat dûe notamment aux problèmes rencontrés par son programme A380.

copyright : http://www.boeing.com

 

Le retard de livraison du Dreamliner fait baisser le cours de Boeing

Les résultats financiers de l’avionneur américain Boeing sont mis à mal suite au retard dans la livraison de son Boeing 787 Dreamliner. Les critiques de la part des clients ayant effectué la commande de l’avion commencent à tomber.

Les tendances

Le titre de Michelin rebondit fortement en Bourse après l’annonce des résultats du premier trimestre 2012. Cette importante corporation française du (...)

> Bourse : envolée de l’action...
L'euro de plus en plus fort face au dollar

L’euro de plus en plus fort face au dollar

En trois mois, on a enregistré une grande longueur d’avance de l’euro face au dollar. Une appréciation de 12 % a été constatée et la situation pourrait (...)

> L’euro de plus en plus fort...
CAC 40 : Paris passe le cap des 3600 points

CAC 40 : Paris passe le cap des 3600 points

Entraînée par Wall Street, la Bourse de Paris a fini en forte hausse la semaine dernière.

> CAC 40 : Paris passe le (...)...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage