Les échanges de titres de Twitter et Facebook sont épinglées par la SEC

Des opérations en marge du marché

L’annonce de l’introduction de Facebook en Bourse a mis en ébullition toutes les places financières de la planète. Le calendrier de l’IPO n’est pas encore officiellement communiqué. Les plateformes qui évoluent sur le marché de pré-entrée en Bourse réalisent de très belles affaires. Les transactions sur les titres de certaines sociétés non cotées, comme Twitter et Facebook suscitent en effet l’engouement des investisseurs. Cependant, l’autorité des marchés financiers veille au grain et surveille étroitement ces opérateurs. Elle a ainsi relevé certains actes illégaux.

La SEC a épinglé ces structures qui opèrent sur le marché pré-IPO. Elle a entamé des poursuites judiciaires à l’encontre de SharesPost qui a échangé des titres sur le marché. En effet, cette plateforme n’aurait pas encore effectué un enregistrement auprès des autorités de régulation du marché afin qu’elle puisse être considérée comme une société de courtage. Jusqu’ici, les opérations étaient réalisées en marge du marché qui est pourtant strictement réglementé.

Facebook, un cas très sensible

La SEC estime que les nouvelles structures qui opèrent dans le secteur boursier doivent se conformer à la réglementation en vigueur sur les places financières de la planète. Pour permettre la mise en œuvre d’une régulation adéquate, toutes les plateformes qui évoluent dans cet univers doivent assurer une transparence de base et garantir l’impartialité. Le cas de Facebook est en effet très sensible. Les titres s’échangeaient déjà sur le marché pré-IPO avec une valorisation extraordinaire estimée à environ 98 milliards de dollars.

Le marché de pré-entrée en Bourse représente un enjeu considérable L’autorité compétente déploie toutes les mesures nécessaires pour regagner la confiance des opérateurs. Ce marché, qualifié de secondaire, profite surtout aux plus riches investisseurs qui trouvent l’opportunité de rafler une grande part de sociétés très convoitées dès leur introduction en Bourse. Il en a été ainsi pour Groupon et Zynga avant leur IPO. Pour mettre un terme à ces irrégularités, la SEC a décidé de frapper fort en attaquant directement SharesPost et deux gestionnaires de fonds.

 

Les échanges de titres de Twitter et Facebook sont épinglées par la SEC

L’autorité des marchés financiers des États-Unis, plus connue sous l’appellation SEC, a constaté des irrégularités lors des échanges de titres de sociétés qui ne sont pas encore cotées en Bourse, notamment Twitter et Facebook. La SEC a ainsi épinglé les plateformes spécialisées dans ce domaine.

Les tendances

Les marchés boursiers sont déstabilisés. La tendance baissière est généralisée sur toutes les places financières de la planète, en Asie, en Amérique ou (...)

> Bourse : les trois plus (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage