Introduction en bourse de Facebook : un échec retentissant

Les 25 % d’actions en plus mis en cause

Alors qu’à son introduction sur Nasdaq le 18 mai dernier, l’action de Facebook était mise à prix à 38 dollars, elle plafonnait le jeudi 24 mai au soir à 33 dollars, après avoir coulé à 30,94 dollars. Cette déperdition de l’indice Facebook représente une baisse totale qui flirte avec les 20 milliards de dollars. Selon les spécialistes, ce sont les 25 % d’actions en plus mises sur le marché qui ont entrainé la chute de ce qui était annoncé comme la plus grande introduction boursière des valeurs technologiques.

Le directeur financier du premier réseau social a en effet décidé de mettre sur le marché un total de 420 millions d’actions, ce qui représente 25 % de plus par rapport au volume initialement annoncé. À la manière des bulles Internet du début des années 2000, Facebook s’effondre aussi vite qu’elle n’a flambé. À cela s’ajoutent des problèmes techniques de la place boursière Nasdaq, l’un des deux indices phares de Wall Street, qui a connu des retards dus à des bugs.

Les plaintes des investisseurs

À la suite de l’échec cuisant de l’introduction de Facebook en bourse, de nombreux investisseurs ont décidé de porter plainte contre les banques qui se sont chargées de l’IPO de Facebook, et principalement Goldman Sachs. En effet, alors que les établissements ont baissé leur prévision, seuls quelques investisseurs ont été mis au courant. L’autorité de régulation financière s’est déjà saisie de l’affaire pour mettre au clair les conditions de déroulement de l’introduction.

Nasdaq fait également l’objet de plaintes de la part des investisseurs qui devra alors fournir des explications en ce qui concerne les nombreux ratés qui ont émaillé la journée d’introduction. Dans tous les cas, l’image de Facebook souffre considérablement de son IPO ratée, égratignant considérablement la confiance des investisseurs. Il faudra voir son évolution sur le long terme.

 

Introduction en bourse de Facebook : un échec retentissant

Alors que des milliers d’investisseurs en ont fait l’une des meilleures opérations boursières de l’année, l’IPO (Initial public offering) du réseau social Facebook a sonné comme un échec retentissant. En effet, en seulement quelques séances, la valeur de Facebook a déjà perdu 20 % de sa valeur initiale.

Les tendances

La Bourse de Paris a été à la fête en 2012. Elle a haussé de plus de 15% entre le début et la fin de l’année. Néanmoins, toutes les valeurs n’ont pas (...)

> Bourse : les valeurs gagnantes...
Vers un développement de l’optique en ligne ?

Vers un développement de l’optique en ligne ?

La concurrence promet d’être rude dans le secteur de l’optique en ligne depuis que Marc Simoncini, le PDG de Meetic, s’est lancé dans ce segment du (...)

> Vers un développement de (...)...
Quel avenir pour le PEAD

Quel avenir pour le PEAD

et le soutien aux millions de français vivant sous le seuil de pauvreté ?

> Quel avenir pour le PEAD...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage