Epargne : l’année 2012 pourrait être délicate

Observer un certain attentisme

La victoire de François Hollande aux présidentielles n’a engendré aucune conséquence particulière sur les marchés. Au lendemain de l’élection, le CAC 40 a même clôturé dans le vert. Les taux d’intérêt n’ont subi aucune tension. Les agences de notation restent dans l’expectative et n’envisagent pas un changement immédiat de la note française, une dégradation étant à craindre si la situation ne s’améliore pas au cours de cette année. Cependant, en raison de la crise en zone euro, la volatilité du marché inquiète les investisseurs.

Les épargnants préfèrent opter pour un certain attentisme jusqu’à ce qu’ils aient des notions plus claires sur les éventuelles modifications apportées au système fiscal sur le patrimoine. Pour le moment, ils s’interrogent sur de nombreux points et ont fait part de leurs préoccupations aux candidats par le biais de la Fédération des associations qui œuvrent pour la défense des épargnants en vue de la retraite. Les investisseurs appréhendent en effet certaines mesures qui pourraient être mises en place par le nouveau gouvernement.

Une option pour les placements d’attente

Parmi ces dispositifs, citons entre autres l’accroissement du plafond du Livret de développement durable et du Livret A, la nouvelle réglementation sur les niches fiscales, le réaménagement de l’ISF. Les épargnants redoutent également une possible réduction de l’abattement accordé aux enfants sur les donations et les successions ainsi qu’une augmentation de la taxe sur les salaires élevés. Les épargnants préfèrent geler leurs avoirs jusqu’au mois de juillet durant lequel se tiendra la prochaine session extraordinaire du Parlement qui statuera sur ces nouvelles dispositions fiscales.

Entretemps, les épargnants privilégient les placements d’attente. Ils investissent leur capital dans des livrets qui leur apportent un rendement de 5% sur une période de 3 mois jusqu’à ce que la situation se décante. Ceux qui préparent leur retraite patienteront jusqu’au moment qu’ils jugeront opportun pour décider. Ils espèrent une meilleure visibilité sur le système fiscal qui sera mis en vigueur et surtout sur sa pérennité afin de pallier à toute éventuelle mauvaise surprise au fil des années.

 

Epargne : l’année 2012 pourrait être délicate

La fiscalité sur l’épargne ne manquera pas d’évoluer dans les prochains mois. Le programme du nouveau président prévoit en effet de nombreux dispositifs touchant au patrimoine. Pour les épargnants, cette année 2012 pourrait être délicate.

Les tendances

L’abondance des capitaux chinois exerce une forte attraction auprès des plus grandes enseignes mondiales. Afin de séduire davantage les clients (...)

> Les groupes de luxe convergent...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage