L’entrée en bourse de Facebook se fait désirer

Facebook, une firme à la valeur inconnue

On ne connaît pas les chiffres d’affaires de Facebook, ni sa valeur financière. Les dirigeants de la firme s’abstiennent de communiquer les résultats financiers ; les estimations et les théories vont bon train pour évaluer la firme de Mark Zuckerberg. Or les investisseurs sont curieux de cette information pour pouvoir spéculer sur leurs gains potentiels suite à une éventuelle entrée en bourse de la firme. En octobre 2007, on évaluait la firme à 15 milliards de dollars, suite à la prise de participation de Microsoft de 1,6 % pour 240 millions de dollars au capital de Facebook. Pour 2010, on estime que le site social a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard de dollars.
En 2009, suite à lacrise économique mondiale, la valeur de la firme serait tombée à 10 milliards de dollars. Évaluation faite suite à la prise de participation de Digital Sky Technology, DST, de 1,96 % pour 200 millions de dollars au capital de la firme. L’estimation la plus récente de la valeur du site social trouvait sa source en août 2010 par le quotidien britannique The Financial Times. Ce dernier avait affirmé que les actions ordinaires de la firme valent 76 $ l’unité. Ce qui porte la valeur de la firme à 33,7 milliards de dollars, si l’on se réfère aux transactions effectuées sur le marché secondaire.

Entrée en bourse de Facebook, la méfiance de Mark Zuckerberg

Le fondateur de la firme, Mark Zuckerberg, semble visiblement prendre son temps avant de mettre des actions de sa firme en vente sur les marchés boursiers. Et le jeune P.D.G. d’affirmer que « l’entreprise est déjà rentable ». Depuis le deuxième trimestre de l’année 2009, Facebook avait déjà pu réaliser des bénéfices. Cette situation va donner un sérieux coup de pouce à l’indépendance de l’entreprise. Selon les observateurs, Facebook priorise d’abord l’atteinte d’un certain nombre d’objectifs, entre autres le nombre de ses abonnés, clients, et en termes de résultats financiers et de positionnement sur le marché.
En effet, rien qu’en France, Facebook n’est pas encore assuré d’être le leader du marché des sites sociaux ; des concurrents tels Copains d’Avant, risquent de le supplanter. Ainsi, les investisseurs doivent prendre leur mal en patience. L’entrée en bourse de Facebook n’est pas d’actualité : un des actionnaires de la firme a affirmé que ce ne sera pas avant fin 2012. Si entrée en Bourse il y a, le site aux 500 millions d’utilisateurs serait valorisé entre 40 et 59 milliards de dollars, soit plus que la capitalisation boursière d’eBay ou de Yahoo. En attendant, les investisseurs se focalisent sur une participation dans le capital de Mail.ru, une société qui détient 10 % du capital de Facebook, et qui vient d’entrer en bourse très récemment.

 

L’entrée en bourse de Facebook se fait désirer

Facebook, le site social n°1 dans le monde, n’est pas pressé d’entrer en bourse. Prévue pour 2012, l’entrée en bourse de Facebook est très attendue par bon nombre d’investisseurs. Copyright Facebook.

Les tendances

Le 28 février dernier, la bourse de Tokyo a fait un bond de 0,92 % pour atteindre son plus haut niveau depuis près de sept mois. Le sursaut de (...)

> La baisse du yen dope le (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage