Les banques françaises ferment leurs succursales dans les paradis fiscaux

Paradis fiscaux, vers la fermeture des succursales des banques françaises

La décision prise lors de la réunion du 1er octobre dernier entre le président de la République Nicolas Sarkozy et les principaux dirigeants des banques françaises a été un véritable coup de fouet pour les Paradis fiscaux. À l’issu de cette réunion, les grands patrons des banques de France se sont en effet engagés pour le retrait de leurs filiales localisées dans les pays considérés comme étant des paradis fiscaux. L’application de cette nouvelle politique financière entraînera la fermeture définitive des banques françaises dans les paradis fiscaux d’ici le mois de mars 2010.

Cette réunion à l’Élysée cadre avec la mise en œuvre de la politique des 20 pays les plus riches du monde lors du sommet de Pittsburgh qui s’est terminé le 25 septembre dernier. Ce haut sommet international entre les 20 puissances financières mondiales a été pour elles une occasion de mettre en place une stratégie de lutte contre les paradis fiscaux. Véritables fléaux dans le domaine financier, les paradis fiscaux accueillent plus de 67,5% du fond spéculatif mondial à l’origine de la crise économique actuelle.

Le retrait des banques françaises des paradis fiscaux sur la bonne voie

Malgré le trafic financier très important dans les paradis fiscaux, les principaux responsables des banques françaises se sont engagés pour la mise en œuvre de ce projet. D’après leurs représentants, le retrait définitif des succursales et toutes autres filiales des banques françaises présentes dans les paradis fiscaux se fera progressivement pendant une période de six mois. Parmi les grands établissements financiers de France, la BNP Paribas se trouve en avance par rapport aux autres banques sur l’application de cette politique. Le DG de cette banque a déjà annoncé avant les autres la fermeture de 8 de ses établissements situés dans les Bahamas et au Panama. Ces deux pays figurent en effet sur la liste grise dressée par l’OCDE.

La liste publiée par l’OCDE comporte trois catégories : la liste blanche, la liste grise et la liste noire. La première catégorie concerne les pays ayant des échanges d’information continus avec les autres pays sur le domaine de la finance et de la banque. La liste grise comprend 38 pays où le secret bancaire est encore respecté pour les délinquants fiscaux. Huit pays se sont extraits de cette liste après avoir décidé de faire des échanges d’information précise sur les réfugiés du fisc. Face à la pression, plusieurs pays sont en voie d’adopter cette solution pour éviter les sanctions internationales.

 

Les banques françaises ferment leurs succursales dans les paradis fiscaux

Suite au sommet de Pittsburgh, les banques françaises s’engagent sur la prochaine fermeture de leurs filiales dans les paradis fiscaux.

Les tendances

Des tuyaux pour les jeunes investisseurs : apprendre à évaluer les risques du marché boursier Des conseils pour les jeunes investisseurs sur la (...)

> Des conseils pour investir en...
La fraude à la carte bancaire augmente

La fraude à la carte bancaire augmente

Selon le rapport annuel de l’Observatoire de la sécurité des cartes, les transactions frauduleuses à la carte de paiement ont connu une légère hausse (...)

> La fraude à la carte bancaire...
Faux billets : une hausse de 17% au premier semestre 2009

Faux billets : une hausse de 17% au premier semestre 2009

D’après les chiffres communiqués par la Banque Centrale Européenne, le nombre de faux billets en euros saisis est en forte hausse. Pour le premier (...)

> Faux billets : une hausse (...)...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage