Finance : VAR ou Value At Risk

Qu’est-ce que la Value at Risk ?

La Value at Risk ou VAR se présente comme une méthode donnée naissance par la banque JP Morgan dont le principal dessein est de déterminer les risques de marché. En d’autres termes, la VAR peut se définir comme étant un moyen qui offre la possibilité d’effectuer une évaluation des éventuelles pertes qu’un investisseur peut subir en plaçant son capital sur un marché donné. Pour cela, la Value at Risk poursuit une double vocation : d’une part, déterminer la perte maximale que pourrait subir un investissement et, d’autre part, évaluer les conséquences d’une diversification du portefeuille.

La Value at Risk est ainsi une méthode de prévision incontournable si l’on souhaite optimiser les chances de réussite d’un investissement donné. Ce, car, en permettant, d’anticiper les pertes, elle offre aux investisseurs la possibilité d’adopter une meilleure position ou de prendre certaines mesures. Il n’en demeure toutefois pas moins que la Value at Risk ne permet que d’obtenir des résultats potentiels. En d’autres termes, elle n’offre pas la possibilité d’acquérir l’assurance de l’exactitude de ses résultats. D’autres facteurs peuvent, en effet, influer sur ladite exactitude. L’on notera néanmoins qu’en raison des avantages indéniables qu’elle présente et malgré ses limites, la VAR est actuellement utilisée et demeure très prisée par la majeure partie des banques.

L’évaluation des risques par la Value at Risk

Pour pouvoir obtenir une estimation des risques présents sur un marché, la VAR doit déterminer deux facteurs : d’une part, l’évaluation de la perte maximale et, d’autre part, l’évaluation des conséquences d’une diversification du portefeuille.

Dans le cadre de l’évaluation de la perte maximale, il est, d’une manière générale, nécessaire d’avoir recours à certaines lois mathématiques. Ces dernières permettent, en effet, d’estimer des éléments comme la variation de cours ou de taux au sein d’un marché donné. Il est aussi utile de préciser que le calcul de la perte maximale suppose la prise en compte de certains éléments d’une grande importance, tel la volatilité.

Dans le cadre de l’effet de diversification du portefeuille, l’opération consiste à déterminer les éventuelles conséquences. L’on notera ainsi que la diversification du portefeuille peut avoir pour effet soit d’optimiser le rendement du portefeuille, soit de l’amoindrir. Ces conséquences seront déterminées à partir de la nature des actifs : s’ils sont de nature différente, la variation de leur cours respectif s’effectuera dans le sens opposé mais s’ils sont de même nature, il y a des risques que leurs cours varient dans le même sens. D’où un risque accru en cas de baisse des cours.

 

Finance : VAR ou Value At Risk

Pour pouvoir obtenir une estimation des risques présents sur un marché, la VAR doit déterminer deux facteurs : d’une part, l’évaluation de la perte maximale et, d’autre part, l’évaluation des conséquences d’une diversification du portefeuille.

Les tendances

Si les grands traders et autres acteurs de la finance connaissent exactement la fiscalité qui s’applique aux valeurs mobilières, les petits porteurs (...)

> Fiscalité boursière : comment...
Qu'est-ce que l'étalon or ?

Qu’est-ce que l’étalon or ?

L’or est considéré comme le premier des métaux connu. Le mot or en anglais, gold, vient de l’ancien mot anglais geolo qui veut dire jaune. Les (...)

> Qu’est-ce que l’étalon or (...)...
Dictionnaire fiscal : cadastre

Dictionnaire fiscal : cadastre

Définition du mot cadastre : Les services du cadastre sont chargés du recensement de toutes les propriétés foncières, de la recherche de leur (...)

> Dictionnaire fiscal : cadastre...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage