Réforme des finances publiques au Canada

Mieux vaut prévenir que guérir

Le Canada fait partie de ces rares nations qui ont pris des précautions d’austérité pour éviter que le ciel ne leur tombe sur la tête lorsque surviendrait la crise en 2008. Dès 1990, ce pays et ses économistes ont senti planer le spectre de la crise financière et ont adopté des mesures préventives. Est-ce parce que le Canada voyait ce qui se profilait chez son voisin américain ou encore que ses économistes sont très compétents, en tout cas le plan de rigueur adopté à cette époque a porté ses fruits. Le Canada a réformé ses dépenses publiques grâce à un plan quinquennal caractérisé par une diminution drastique des dépenses publiques.

Grâce au plan d’austérité adopté, le Canada a réussi à diminuer considérablement sa dette publique qui était parmi l’une des plus élevées des pays de l’OCDE. Dès l’application du plan quinquennal, plus d’un tiers des recettes de l’état a été alloué au remboursement de la dette publique du pays. Bien que le budget du pays à la feuille d’érable était fortement déficitaire, le pays a su payer ses dettes qui s’élevaient à plus de 100% du PIB. Il est vrai que la situation des finances publiques était préoccupante, mais le Canada à réduire ses dettes publiques et a pris des mesures exceptionnelles pour faire face, le cas échéant à une crise économique grave. Le Canada avait vu juste. Aujourd’hui beaucoup d’États croulent sous le poids de leur dette publique. C’est en effet actuellement le cas de plusieurs pays européens, mais aussi des États-Unis.

L’équilibre budgétaire rétabli en 2015

Le succès des mesures d’austérité canadienne repose sur un plan bien ficellé qui s’est accompagné d’une révision du rôle et du fonctionnement de l’état. De plus, le pays a pu compter sur l’importante activité économique canadienne qui a permis de préserver la conjoncture économique. Le plan de rigueur canadien est différent des autres, car il agit préventivement à partir de tous les postes engendrant des dépenses pour l’état. Contrairement aux pays qui adoptent des mesures curatives en effectuant des gelées de salaire, des diminutions des aides aux entreprises et des budgets accordés aux ministères, l’état canadien a su faire des coupes budgétaires à tous les niveaux et investir l’argent pour diminuer sa dette publique.

Bien que le plan d’austérité ait eu des conséquences sur le nombre d’emplois offert dans le secteur public, la population canadienne a été très compréhensive et a applaudi l’initiative prise par le gouvernement. Aujourd’hui, la population ne regrette pas l’adoption du plan d’austérité, car celui-ci a permis non seulement de rétablir l’équilibre budgétaire, mais aussi de résorber la dette publique du pays. Depuis l’adoption du plan quinquennal en 1990 et jusqu’en 2008, le budget canadien est excédentaire et l’assainissement des finances publiques a permis de sauver le pays de la faillite qu’aurait pu engendrer la crise financière de 2008. Un nouveau plan quinquennal va toutefois être adopté pour rétablir l’équilibre budgétaire qui a été perturbé. Il ne fait aucun doute que le gouvernement canadien saura redresser la barre et agir avec sagesse comme ce fût le cas en 1990.

 

Réforme des finances publiques au Canada

Actuellement les mots comme austérité, dette publique , réduction de déficit public et plan de rigueur sont dans tous les esprits. La crise financière de 2008 pousse le Canada a reprendre les mesures d'austérité qui lui sont propres.

Les tendances

Puisque l’investissement boursier n’est plus l’apanage des grands groupes financiers et des traders de renom, vous pourrez tout à fait envisager le (...)

> La simulation boursière : (...)...
Intel essuie sa première perte depuis sa création

Intel essuie sa première perte depuis sa création

Le groupe informatique Intel, spécialiste de production des microprocesseurs, vient de publier les résultats du second trimestre de cette année. (...)

> Intel essuie sa première (...)...
Crise mondiale : Le FMI prévoit une allocation de 250 milliards de dollars à ses membres

Crise mondiale : Le FMI prévoit une allocation de 250 milliards de dollars à ses membres

Face à la crise financière mondiale, le FMI a annoncé une mesure non utilisée depuis 30 ans : allouer 250 milliards de dollars de droits de tirage (...)

> Crise mondiale : Le FMI (...)...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage