Le FMI préconise un plan d’aide de 600 milliards d’euros pour l’Italie

Un prêt soumis à certaines conditions

Une intervention en Italie s’avère prioritaire pour le Fonds monétaire international. Une crise financière dans cette péninsule aurait en effet des conséquences graves pour l’euro. Comme la trésorerie publique italienne est très mal en point, le FMI envisage d’accorder à ce pays un prêt s’élevant entre 400 et 600 milliards d’euros durant une période de 18 mois. Le gouvernement italien disposerait ainsi de ce laps de temps pour instaurer des mesures pour réduire son budget et entreprendre des réformes sur le plan économique.

Pour bénéficier de ce prêt, l’Italie devra toutefois se soumettre à certaines conditions du FMI et devra opter pour des modifications dans son système de gestion budgétaire. Le montant de l’aide dépendra de l’ampleur et de la nature des réformes mises en œuvre dans le cadre du plan d’austérité. L’objectif étant de prendre des dispositions pour renforcer la croissance économique. Grâce à cet appui du FMI, le gouvernement n’aura pas pendant un certain temps à faire face aux problèmes de refinancement de la dette.

Trois modalités envisagées

Le FMI compte accorder ce prêt à des taux variant entre 4 et 6%. Ces pourcentages sont nettement inférieurs par rapport aux rendements apportés par les valeurs obligataires présentées dernièrement sur le marché. Le taux des emprunts proposés par l’Italie ont en effet dépassé 7% pour les bons du Trésor à deux et à cinq ans. Le gouvernement italien projette de renouveler des titres d’État, d’une valeur de 440 milliards d’euros. La moitié sera réalisée avant le mois d’avril 2012.

Le FMI explore trois pistes pour concrétiser son intervention. L’institution envisage d’émettre des droits de tirage spéciaux ou octroyer un prêt direct. Cette dernière solution semble plus difficile à mettre en œuvre dans la mesure où le montant en question est trop élevé et ne permet pas au Fonds monétaire international de recourir à ses ressources classiques. Le FMI projette également d’intervenir en partenariat avec la Banque Centrale européenne, mais l’Allemagne est assez réticente sur cette solution. Dans ce cas, le prêt devrait faire l’objet d’un contrôle très sévère du FMI.

 

Le FMI préconise un plan d’aide de 600 milliards d’euros pour l’Italie

En prévision d’une éventuelle aggravation de la crise de la dette italienne, le FMI préconise un plan de secours. Cette institution monétaire projette ainsi d’octroyer à l’Italie une aide allant de 400 à 600 milliards d’euros.

Les tendances

Depuis le 25 mai 2009, l’entreprise Petrochina a retrouvé sa place de numéro un mondial en termes de capitalisation. Elle a déjà occupé cette place (...)

> Petrochina retrouve sa (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage