Pharmacies : une fraude fiscale massive ?

À l’origine de la fraude fiscale, un logiciel particulier

Les enquêteurs ont dévoilé l’existence d’un dispositif de falsification généralisée auprès des pharmacies. 4.000 établissements ont frauduleusement profité des performances d’un logiciel informatique qui leur permettait de soustraire une partie de leurs recettes à l’administration fiscale. Le manque à gagner dans la trésorerie publique pourrait atteindre la somme astronomique de 400 millions d’euros, selon les révélations d’un grand quotidien, un montant que les responsables se sont abstenus de confirmer.

On serait donc en présence d’une fraude fiscale massive dans le secteur des pharmacies. Le recours à certains logiciels, ayant facilité à ces milliers d’officines la dissimulation des opérations imposables, se trouve à l’origine de cette manœuvre dilatoire. Une enquête réalisée, depuis l’année 2008, auprès d’une pharmacie de Remoulins, dans le département du Gard, a abouti sur ce constat de fraude généralisé qui tend à prendre une envergure nationale. La Direction Générale des Finances Publiques a déclaré que le contexte pourrait également toucher d’autres secteurs d’activités.

Des actions engagées par les pouvoirs publics

Ce type de logiciel est développé par deux sociétés françaises. Son utilisation permettrait aux entreprises d’occulter, en moyenne, 5.000 euros de recettes tous les mois. Il suffit de recourir à un code informatique pour falsifier l’ensemble des comptes et de frauder, par la suite, l’administration fiscale. D’après les investigations réalisées, 4.000 pharmacies auraient pu accéder à cet algorithme particulier, soit à peu près 18 % de la totalité des établissements implantés sur tout le territoire français. Le préjudice subi par les caisses de l’État serait estimé à 400 millions d’euros.

Face à ce contexte, la Direction Générale des Finances Publiques a annoncé que les autorités compétentes vont engager des actions spécifiques et déterminées pour combattre ces pratiques illégales. Les éventuels fraudeurs ne seront pas épargnés des conséquences juridiques et fiscales de leurs actes. De son côté, l’ordre national des pharmaciens a tenu à nuancer la portée des enquêtes. Par ailleurs, cet organe demande une certification des logiciels de comptabilité présentés sur le marché afin d’éviter toute tentative de fraude.

 

Pharmacies : une fraude fiscale massive ?

Une enquête lancée en 2008 a abouti sur le constat d’une fraude fiscale massive dans le secteur pharmaceutique. 4.000 officines françaises seraient concernées par cette affaire.

Les tendances

La Bourse de Singapour tient à préserver sa place de premier plan sur le marché financier, en faisant preuve d’une bonne capacité d’adaptation. Elle (...)

> Bourse de Singapour : suppress...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage