Irlande : Les banques obtiennent des garanties prolongées

Irlande : Les banques obtiennent un sursis de la part de Bruxelles

Comme l’avait dit le Premier ministre irlandais, Brian Cowen, les discussions avec les décideurs de la Commission européenne concernant la situation bancaire de l’Eire seraient effectivement « productives ». La preuve, Bruxelles aurait accepté de prolonger le système de garantie des dépôts des entreprises chez les banques irlandaises. En effet, des titres de créances de maturité ne dépassant pas 3 mois qui devaient arriver à l’échéance le 28 septembre ont bénéficié d’un prolongement autorisé par la Commission européenne. Ainsi, la garantie s’appliquera jusqu’au 31 décembre de cette année. Ce qui devrait soulager les banques de l’Irlande, et notamment l’Anglo Irish Bank qui connaît actuellement une période particulièrement délicate.

Les difficultés rencontrées par d’importants organismes financiers irlandais nationalisés, et de ce fait appartenant partiellement ou totalement à l’État, mettent en péril la note souveraine du pays. La dette irlandaise étant considérée comme plus risquée, sa note a déjà été dévaluée par l’agence de notation Standard & Poors (S&P). Celle-ci est passée de « AA » à « AA- » avec une « perspective négative » qui prévoit de futures dégradations si la situation ne venait pas à s’améliorer. La note actuelle attribuée par l’agence de notation américaine S&P reste toutefois supérieure à celle attribuée à l’Italie, au Portugal et à la Grèce qui obtiennent respectivement « A+ », « A- » et « BB+ ».

Irlande : Le sort de l’Anglo Irish Bank sera fixé dans le courant de ce mois

Afin de rassurer les opérateurs du marché de la zone euro, le ministre des Finances de l’Irlande, Brian Lenihan, a donc confirmé à l’issue de la réunion avec ses homologues européens que tout dépôt effectué dans les banques irlandaises est garanti jusqu’à la fin de l’année 2010. Les discussions entre les représentants irlandais, les membres de la Commission européenne et le commissaire chargé de la concurrence Joaquin Almunia se sont notamment focalisées sur le cas d’Anglo Irish Bank. Elles ont débouché sur un accord autorisant le prolongement de la garantie apportée par l’État irlandais à ses banques.

Pourtant le sort d’Anglo Irish Bank reste en suspens. Dublin et Bruxelles devront choisir, dans le courant de ce mois, entre la poursuite des activités de la banque Anglo Irish réduite à ses actifs viables ou la dissolution progressive sur 15 à 20 ans de cet établissement. Rappelons que cette banque nationalisée à 100 % a enregistré 25 milliards d’euros de pertes. Un déficit avant tout causé par une mauvaise gestion des prêts hypothécaires, les subprimes, accordés aux particuliers et aux professionnels. L’État irlandais aurait prêté près de 33 milliards d’euros pour soutenir les banques du pays, soit environ 20 % de son PIB.

 

Irlande : Les banques obtiennent des garanties prolongées

Les difficultés rencontrées par les banques nationalisées auraient un impact négatif sur la crédibilité des obligations irlandaises. L’État irlandais a obtenu l’aval de la Commission européenne pour prolonger les garanties accordées à son secteur bancaire.

Les tendances

Durement éprouvé par la crise financière mondiale, le CAC 40, parti en chute libre, a finalement réussi à se ressaisir au cours du second trimestre de (...)

> CAC 40 : Bilan du premier (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage