Vers une amélioration du pouvoir d’achat en immobilier en 2012 ?

Immobilier : une tendance baissière sur les prix des biens immeubles

Les prix moyens des biens immeubles ont diminué depuis le 3e trimestre 2011, confirmant les prévisions établies par de nombreux professionnels. Plusieurs facteurs pourraient influer sur cette tendance baissière des prix et de la demande. Notons, entre autres, le recul des chiffres de l’emploi, les mesures de rigueur préconisées par le gouvernement et des perspectives assez ternes pour la croissance économique en 2012. On a ainsi relevé une baisse de l’ordre de 2,7% sur les prix moyens de l’immobilier français, comparé à 2010.

De leur côté, les banques cherchent à stabiliser autant que possible les taux d’intérêt. Elles doivent en effet s’adapter à la conjoncture de crise qui persiste dans l’univers de la finance au cours de ces derniers mois. Les courtiers anticipent toutefois une augmentation des taux dans les mois qui viennent. Les banques se trouvent dans l’obligation de renforcer leurs fonds propres pour se conformer aux directives des autorités de régulation. Les taux fixes moyens ont cru de 0,5 point en novembre 2011 par rapport à janvier 2011.

Une situation paradoxale

La combinaison de ces deux facteurs pourrait avantager les acheteurs. La situation peut paraître paradoxale, mais la crise pourrait avoir des conséquences positives sur le secteur. La réduction des prix favoriserait la fluidification du marché et une amélioration du pouvoir d’achat des potentiels acquéreurs de biens immeubles. Les taux d’intérêt demeureront très attractifs même si les banques répercutaient au fur et à mesure sur leurs clients l’augmentation des pourcentages d’intérêts obligatoires.

Meilleurtaux table sur une réduction de 5% des prix de l’immobilier en 2012. Selon les prévisions des professionnels, la conjoncture avantagerait les acheteurs, dans la mesure où l’accroissement des taux d’intérêt ne dépasserait pas 0,5 point. Ainsi, ceux qui seront en mesure de rembourser mensuellement 1.000 euros sur une période de 20 ans pourraient acquérir en 2012 un bien immobilier de 48,3m², soit une surface un peu plus grande de 0,9% par rapport à 2011. Par contre, si les taux d’intérêt subissaient une augmentation de 1 point, ils ne pourront financer que l’achat de 41,9m².

 

Vers une amélioration du pouvoir d’achat en immobilier en 2012 ?

Les perspectives sont assez bonnes pour le secteur de l’immobilier malgré la crise latente sur l’ensemble des marchés. En effet, les experts prévoient une amélioration du pouvoir d’achat en immobilier en 2012, même si une hausse des taux d’intérêt n'est pas à écarter.

Les tendances

Il n’y aura finalement pas de crack boursier ni de lundi noir à la bourse de paris aujourd’hui. Mais c’est quand-même le 11ème séance de baisse (...)

> Dégradation de la note de (...)...
Nouvelle vague de saisies dans l'immobilier américain

Nouvelle vague de saisies dans l’immobilier américain

Le mois d’août dernier fut terrible pour les citoyens américains ayant contracté un crédit immobilier. Un cabinet d’études spécialisé a relevé (...)

> Nouvelle vague de saisies (...)...
Agent immobilier : reconnaître le bon professionnel

Agent immobilier : reconnaître le bon professionnel

D’après les agents immobiliers, 50 % des transactions se font entre particuliers, car ces derniers font confiance aux petites annonces dans les (...)

> Agent immobilier : reconnaître...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage