Faut-il se méfier des IOB ?

Le rôle d’un IOB

Un IOB ou Intermédiaire en Opération Bancaire est une entreprise ou une personne physique spécialisée dans l’étude des dossiers de rachat de crédit. Généralement mandaté par un organisme de crédit, l’intermédiaire agit en tant que courtier bancaire et propose les produits de ce dernier aux clients potentiels. Doté d’une compétence dans le montage d’un dossier de demande de rachat de crédit, le courtier ou l’IOB a pour mission principale de défendre la cause du client sollicitant un rachat de ses crédits pour résoudre son endettement.

En gros, l’intermédiaire en opération bancaire assure le suivi rigoureux du dossier et guide son client on l’orientant vers les choix appropriés à son cas. Un rôle apparemment objectif puisque ce métier a premièrement été créé afin de remédier au surendettement. Un IOB est donc soumis au Code Monétaire et Financier ainsi qu’à l’Article L322-2 du code de la consommation.

Domaine d’intervention de l’IOB

Chargé de la réussite d’un dossier de rachat de crédit, le courtier bancaire doit avant tout analyser les éléments financiers de son client pour ensuite y adapter la meilleure offre. Bien évidemment, il aura à tenir compte des besoins réels de l’emprunteur afin que le rachat de crédit lui soit favorable. Ainsi, l’IOB se doit d’examiner le statut financier et les ressources du concerné en épluchant tous les dossiers à sa disposition afin de défendre au mieux le dossier dont il a la charge.*

Ce n’est pas un travail facile que de trouver une formule de réaménagement de prêts alliant meilleur taux et solution adaptée à une situation d’endettement difficile, c’est pourquoi le courtage n’est jamais vraiment garanti sur le marché du crédit. Néanmoins, l’intermédiaire accompagne son client dans les décisions à prendre et c’est le plus important dans sa prestation.

Se méfier d’un IOB

Le marché du crédit n’est pas exempt d’arnaque, c’est pourquoi il faut rester vigilant, surtout en ce qui concerne la mise à disposition des documents. Certains courtiers éliminent la concurrence en confisquant vos documents, du coup, il ne sera plus possible de faire appel aux services d’un autre IOB. Pour éviter cela, il est recommandé de ne donner que les copies et non les documents originaux.
Enfin, en ce qui concerne la rémunération, la loi stipule qu’aucun règlement ne devrait être réalisé avant que le rachat de crédit ne soit accordé au demandeur. Le débiteur n’aura donc pas à verser un centime en début de prestation, même pas pour les recherches.

 

Faut-il se méfier des IOB ?

Depuis que le surendettement est devenu un véritable fléau, le gouvernement a décidé de mettre en place un système de prévention, dont la création du métier d'IOB (Intermédiaire en Opération bancaire) pour réduire au possible les risques de surendettement. Pourtant, cette perspective a aussi pour effet de compliquer davantage la situation financière de certains débiteurs, car depuis, l'arnaque sur les crédits fait rage. Alors faut-il vraiment s'en méfier ? Décryptage.

Les tendances

Le rendement final de votre placement en Bourse peut diminuer considérablement à cause des différents frais liés à votre investissement. Quelle est la (...)

> Bourse : passer par une (...)...
Le rachat de crédit - une solution au cumul de crédits

Le rachat de crédit - une solution au cumul de crédits

Crédits immobiliers, consommation, automobile, ... Vous avez souscrit de nombreux crédits et vous connaissez des problèmes d’endettement ? Le rachat (...)

> Le rachat de crédit - une (...)...
Rachat de crédit sans hypothèque, une solution efficace pour les dettes

Rachat de crédit sans hypothèque, une solution efficace pour les dettes

Vous voulez effectuer une restructuration de votre crédit sans toutefois risquer votre bien en hypothèque ? Le rachat de crédit sans hypothèque (...)

> Rachat de crédit sans hypothèqu...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage