Le marché du livre : un segment de l’économie qui résiste bien !

Des enseignes ont tiré leur épingle du jeu

Le contexte a bien changé pour les libraires depuis l’avènement d’Internet qui a accaparé 12% des ventes de livres. Toutefois, le marché du livre physique n’est pas près de s’effondrer. Ce segment de l’économie a pu réaliser un chiffre d’affaires total de 3,8 milliards d’euros en 2012. De leur côté, les ventes de livres numériques demeurent marginales. Virgin doit être considéré comme une exception. Cette enseigne n’a pas résisté à la crise de la musique. D’autres acteurs du secteur sont restés très dynamiques.

L’éventualité d’une fermeture de nombreux points de vente de livres a fait l’objet d’un tapage médiatique demandant la mise en œuvre de mesures pour protéger les libraires indépendants qui subissent durement la concurrence des grandes surfaces et d’Internet. En dépit de cette conjoncture, deux enseignes sont parvenues à tirer leur épingle du jeu. Leclerc dispose de 215 « espaces culturels » et se targue d’être le numéro 2 du secteur en France. Pour accéder à cette place, la société a ciblé les zones où l’offre était encore faible, comme les moyennes et les petites agglomérations.

Une politique commerciale adaptée au contexte

La directrice du livre de la Fnac, le numéro 1 en France et détenant 16% de parts de marché de la librairie, affirme que la demande est restée forte malgré la multiplication des modes d’accès aux produits. Les ventes ont reculé de 1,5% sur l’ensemble de l’année 2012, mais les analystes demeurent optimistes quant à l’avenir de cette enseigne qui englobe 90 magasins à travers tout le territoire.

Le PDG du Furet du Nord, un libraire indépendant, estime qu’Internet n’asphyxie par le marché. Pour faire face à la concurrence, il suffit d’adopter une politique commerciale adaptée au contexte, comme un choix judicieux des produits et des charges locatives abordables. Cette société table sur l’importance de ses références en littérature et ne cesse de développer sa stratégie d’animation. Elle vise principalement les familles et propose ainsi des ouvrages axés sur la vie pratique, les loisirs créatifs, sans oublier les livres scolaires.

 

Le marché du livre : un segment de l’économie qui résiste bien !

Malgré les difficultés rencontrées par Virgin, le marché du livre résiste bien si on se réfère aux chiffres que le panéliste GfK s’apprête à publier. Les ventes des librairies n’ont baissé que de 1,5% en 2012.

Les tendances

DLA Piper conseille Areva, le CEA et l’Etat dans le cadre de l’offre publique d’échange initiée par le CEA et de L’introduction en bourse (...)

> DLA Piper conseille Areva (...)...
Vers un développement de l’optique en ligne ?

Vers un développement de l’optique en ligne ?

La concurrence promet d’être rude dans le secteur de l’optique en ligne depuis que Marc Simoncini, le PDG de Meetic, s’est lancé dans ce segment du (...)

> Vers un développement de (...)...
Quel avenir pour le PEAD

Quel avenir pour le PEAD

et le soutien aux millions de français vivant sous le seuil de pauvreté ?

> Quel avenir pour le PEAD...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage