Mesures financières : 360 milliards d’euros de l’Etat pour aider les banques

Mesure financière exceptionnelle prise cet après-midi, lundi 13 octobre 2008. Le gouvernement s’engage à hauteur de 360 milliards d’euros.

Première mesure financière : 320 milliards d’euros : l’Etat se porte garant des prêts interbancaires

Nicolas Sarkozy annonce la déclinaison française du plan de sauvetage décidé hier par l’Euro Groupe. Première mesure, l’Etat se porte garant des prêts interbancaires, c’est-à-dire que si une banque X qui a emprunté de l’argent à une banque Y fait faillite, c’est l’Etat qui remboursera la banque Y. Agissant comme assureur d’emprunt, l’Etat fera payer aux banques cette garantie. Le plafond pour la totalité des emprunts est fixé à 320 milliards d’euros. Une somme colossale engagée pour que les banques se fassent à nouveau confiance et tout pour éviter que le système financier ne s’écroule.

Nicolas Sarkozy : « ce que nous tentons aujourd’hui de façon exceptionnelle, dans des circonstances elles-mêmes exceptionnelles, c’est, je le dis aux français, la seule façon de protéger leurs emplois, leurs économies, leurs impôts. »

Deuxième mesure financière : 40 milliards d’euros : l’Etat entre dans le capital des banques

l’Etat entrera dans le capital de certaines banques par le biais de la création d’une société publique. 40 milliards d’euros seront disponibles par une participation de l’Etat dans le capital de banques solvable. Comme pour les prêts interbancaires, ces établissements devront signer une sorte de charte de bonne conduite.

Nicolas Sarkozy : « on ne peut pas demander la garantie de l’Etat et tolérer le moins du monde les dérives scandaleuses constatées ces dernières années. On ne peut pas non plus accepter un mode de rémunération des opérateurs financiers qui les incitent à prendre des risques toujours plus excessifs. »

Dès demain, une réunion avec l’ensemble des banques françaises est prévue à l’Elysée.

 

Mesures financières : 360 milliards d’euros de l’Etat pour aider les banques

Le gouvernement s’engage à hauteur de 360 milliards d’euros. l’Etat entrera dans le capital de certaines banques par le biais de la création d’une société publique. 40 milliards d’euros seront disponibles par une participation de l’Etat dans le capital de banques solvable.

Les tendances

Bonne nouvelle pour les entreprises ayant investi leurs capitaux dans l’Empire du Milieu. A l’occasion de la 13e Foire internationale de (...)

> Les entreprises étrangères (...)...
La fraude à la carte bancaire augmente

La fraude à la carte bancaire augmente

Selon le rapport annuel de l’Observatoire de la sécurité des cartes, les transactions frauduleuses à la carte de paiement ont connu une légère hausse (...)

> La fraude à la carte bancaire...
Faux billets : une hausse de 17% au premier semestre 2009

Faux billets : une hausse de 17% au premier semestre 2009

D’après les chiffres communiqués par la Banque Centrale Européenne, le nombre de faux billets en euros saisis est en forte hausse. Pour le premier (...)

> Faux billets : une hausse (...)...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage