Mitsubishi et Nissan, main dans la main pour le marché des mini-véhicules

Mitsubishi et Nissan, une coopération et non une fusion capitalistique

Les deux constructeurs japonais Nissan et Mitsubishi optent pour une plus profonde coopération. Le 14 décembre, les respectivement 3e et 6e constructeurs automobiles du marché japonais, ont annoncé leur coopération dans le développement des mini-véhicules destinés au marché japonais, mais aussi des véhicules commerciaux pour le marché mondial. Le créneau des mini-véhicules représente 35 % du marché des véhicules neufs au Japon. Le P.D.G. de Nissan, Carlos Ghosn, entend accroitre la part de marché de sa compagnie de 13 à 15 % grâce à cette coopération. Mais selon les dirigeants de Nissan et Mitsubishi, une fusion capitalistique ne devrait pas encore voir le jour.

La coopération devrait ainsi permettre aux deux constructeurs de concevoir des véhicules à faible consommation et à moindre coût. Cette entente prévoit entre autres la fourniture de véhicules pick-up à Nissan par Mitsubishi pour le Moyen-Orient. Nissan de son côté, fournira à Mitsubishi un monospace léger pour le marché japonais. Et probablement on verra le pick-up Nissan Navarra usiné dans les locaux de Mitsubishi en Thaïlande. Cette coopération ne constitue pas un début entre les deux compagnies. Depuis 2003, leur coopération portait sur un mini-véhicule de 660 cc de cylindrée, destiné au marché japonais et sous le sigle de Nissan.

Le rapprochement Nissan-Mitsubishi n’entravera pas les coopérations avec Renault et PSA

Les ventes de voitures sur le marché national japonais affichent une baisse de plus de 30 % en novembre dernier en glissement annuel. En outre, les constructeurs sont confrontés à une devise japonaise toujours forte. Face à cela, les constructeurs multiplient les partenariats de toutes sortes avec les autres compagnies étrangères pour avoir plus de compétitivité. En septembre dernier, PSA Peugeot Citroën et Mitsubishi ont annoncé la sortie d’un produit commun, un véhicule compact à motorisation électrique, qui sera usiné en 2012. Nous connaissons également le partenariat entre Nissan et Renault, une alliance qui date de mars 1999.

Cette année aussi, l’alliance Nissan-Renault a effectué un partage de savoir-faire avec Daimler pour les véhicules et les moteurs. Malgré ces rapprochements, les deux P.D.G. de Nissan et Mitsubishi ont tenu à souligner que leur coopération n’entravera pas les alliances conclues auparavant avec d’autres constructeurs. « L’alliance Renault-Nissan est une plateforme ouverte à toutes les collaborations » a affirmé Carlos Ghosn de Nissan. Ce dernier a toutefois déclaré qu’une coopération dans le domaine des véhicules électriques entre les deux constructeurs japonais ne sera pas encore envisageable. Suite à cette annonce de coopération, le cours de Nissan a bondi de 0,3 % sur le Nikkei.

copyright : http://www.mitsubishi-motors.fr/

 

Mitsubishi et Nissan, main dans la main pour le marché des mini-véhicules

Dans un contexte de yen fort, les constructeurs automobiles japonais se débattent dans tous les sens pour améliorer leur compétitivité. Récemment Nissan et Mitsubishi ont annoncé leur rapprochement pour augmenter leur part de marché pour les mini-véhicules.

Les tendances

Le titre de Michelin rebondit fortement en Bourse après l’annonce des résultats du premier trimestre 2012. Cette importante corporation française du (...)

> Bourse : envolée de l’action...
Intel essuie sa première perte depuis sa création

Intel essuie sa première perte depuis sa création

Le groupe informatique Intel, spécialiste de production des microprocesseurs, vient de publier les résultats du second trimestre de cette année. (...)

> Intel essuie sa première (...)...
Crise mondiale : Le FMI prévoit une allocation de 250 milliards de dollars à ses membres

Crise mondiale : Le FMI prévoit une allocation de 250 milliards de dollars à ses membres

Face à la crise financière mondiale, le FMI a annoncé une mesure non utilisée depuis 30 ans : allouer 250 milliards de dollars de droits de tirage (...)

> Crise mondiale : Le FMI (...)...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage