Les ménages français vont baisser leurs budgets pour Noël

Les ménages français sont pessimistes pour fin 2010 et pour 2011

Les intentions d’achat des ménages français ne sont pas au beau fixe pour ces périodes de fêtes de fin d’année. Le cabinet Deloitte a sorti récemment les résultats de son étude, réalisée dans plusieurs pays européens sur un échantillon de plus de 17.000 consommateurs. Les sondages ont été effectués début novembre de cette année. Selon les résultats de l’étude, les Français n’ont pas vraiment de certitude quant à la situation économique pour fin 2010 et début 2011. Conséquence : les ménages français ont l’intention de rester prudents pour les achats de Noël.
Et cette intention de réduction de budget est plus forte que celle des autres pays européens : 4,4 % pour la France pour une moyenne de 2,2 % pour l’Europe. En outre, les ménages français ne semblent pas être intéressés à un éventuel recours aux crédits de consommation pour ces achats ; et ce encore moins par rapport aux autres pays européens. Dans l’atteinte de cet objectif de réduction, les Français ont l’intention de reléguer au second plan les achats d’articles high-tech comme les iPod, i-pad, smartphones et autres appareils numériques. Les articles classiques tels que livres, vêtements, chaussures, seront priorisés.

Les ménages français vont booster leurs achats sur Internet

Pour minimiser encore plus les dépenses, notamment les coûts de déplacement dans les magasins et centres commerciaux, un grand nombre de ménages français, 42 %, ont l’intention de recourir à Internet pour leurs achats de Noël. Selon une étude effectuée par les agences Fevad et Médiamétrie début novembre, plus de 15 millions de personnes dans l’Hexagone ont affiché l’intention de faire leurs achats de Noël sur Internet. Le montant de ces achats en ligne sera en augmentation par rapport à l’année dernière. Parmi les surfeurs du web favorables à ce type d’achat, 51 % prévoient de dépenser plus de 250 € en cadeaux, contre 43 % en 2009.

La tendance se retrouve dans toutes les tranches d’âge : 69 % des cyberacheteurs de 15 à 24 ans, et 55 % chez les plus de 50 ans. Ainsi la population pense que les achats sur le web permettent d’acheter mieux et d’acheter moins cher. Les ventes sur Internet devraient être portées à 6 milliards d’euros environ pour cette année, et rien qu’en France. Pour les sites marchands, le coup d’envoi des ventes d’articles de Noël a déjà été lancé depuis mi-novembre. Ainsi pour cette fin d’année, l’e-commerce sera boosté et les chiffres d’affaires promettent d’être bons.

 

Les ménages français vont baisser leurs budgets pour Noël

Noël approche, mais les traces de la crise financière mondiale influent encore sur le moral des ménages français. Malgré la très bonne tendance des achats de Noël en ligne pour cette année, les ménages français restent prudents quant à leur budget.

Les tendances

La Bourse n’est pas seulement réservée aux traders expérimentés, elle peut également intéresser les nouveaux investisseurs. Voici quelques informations (...)

> Tout ce qu’il faut savoir (...)...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage