Promotion immobilière : 2012, la pire année depuis 17 ans

Une conjoncture qui se détériore

La conjoncture se détériore dans le secteur de la promotion immobilière. Si les prévisions de vente ont été établies à 80.000 unités en début d’année, les réalisations ne sont que de 68.000 à 72.000 unités. Les ventes de maisons et d’appartements neufs ont chuté de 31% au cours du 3e trimestre 2012 par rapport à la même période en 2011, la baisse ayant été de 23% au premier trimestre et de 27% au second trimestre. Les promoteurs déduisent qu’en 2012, cette branche de l’économie pourrait atteindre son niveau le plus bas depuis 1995.

On a surtout constaté une diminution considérable des ventes auprès des investisseurs locatifs dont les acquisitions ont été réduites de moitié entre 2011 et 2012. Si les réalisations dans ce segment de l’immobilier étaient de 58.900 en 2011, ce chiffre est passé à 31.000 en 2012. Cet effondrement des ventes surprend les spécialistes qui pensaient que les taux d’intérêt très attractifs accordés par les banques auraient dû inciter les particuliers et les entreprises à emprunter de nouveau pour investir dans des biens immeubles.

Les facteurs évoqués par les promoteurs

Plusieurs facteurs sont à l’origine de cet effondrement des ventes pour ne citer que la réduction des avantages liés au dispositif Scellier et le durcissement des conditions d’octroi de crédits immobiliers. Les acquéreurs potentiels optent également pour l’attentisme face aux prix élevés des biens. Un léger effort a toutefois été constaté grâce à l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi prorogeant jusqu’au 31 mars 2013 la date de la signature de l’acte final de vente pour les bénéficiaires du système précité.

La Chambre basse a aussi voté le dispositif Duflot qui entrera en vigueur à partir du début de l’année 2013. Grâce à ce nouveau système de défiscalisation, les investisseurs pourront prétendre à un abattement d’impôt de 18% étalé sur 9 ans sur le prix de vente qui est plafonné à 300.000€. Les loyers seront alors réduits de 20% par rapport aux ceux du marché. Ce dispositif est toutefois réservé à certaines zones où les besoins de logement sont les plus élevés.

 

Promotion immobilière : 2012, la pire année depuis 17 ans

Selon les promoteurs immobiliers, cette année 2012 sera pour la France la pire année depuis 1995. La FPI (Fédération des promoteurs immobiliers) a ainsi dû réviser à la baisse ses prévisions de ventes.

Les tendances

Le titre de Michelin rebondit fortement en Bourse après l’annonce des résultats du premier trimestre 2012. Cette importante corporation française du (...)

> Bourse : envolée de l’action...
Nouvelle vague de saisies dans l'immobilier américain

Nouvelle vague de saisies dans l’immobilier américain

Le mois d’août dernier fut terrible pour les citoyens américains ayant contracté un crédit immobilier. Un cabinet d’études spécialisé a relevé (...)

> Nouvelle vague de saisies (...)...
Agent immobilier : reconnaître le bon professionnel

Agent immobilier : reconnaître le bon professionnel

D’après les agents immobiliers, 50 % des transactions se font entre particuliers, car ces derniers font confiance aux petites annonces dans les (...)

> Agent immobilier : reconnaître...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage