L’UE appelle à une levée des barrières protectionnistes

Plus de 300 mesures restrictives recensées actuellement

Un rapport, publié dernièrement par la Commission Européenne, révèle qu’au cours des 18 derniers mois, les principaux partenaires commerciaux de l’Union Européenne ont institué plus de 300 mesures de restriction des échanges. Dans le but de faciliter la relance économique après la crise de 2008, les pays membres du G20 se sont engagés à supprimer certaines de ces dispositions limitatives. Force est de constater que peu d’effort a été fourni dans ce sens et à peine 10 % de ces mesures protectionnistes ont été abrogées.

Certains pays ne cessent d’ailleurs d’introduire d’autres dispositifs. Ainsi, entre mai et septembre 2010, on a dénombré 66 nouvelles mesures qui font obstacle à la reprise de nombreuses nations. C’est pour cette raison que l’UE appelle ses pairs commerciaux à lever les barrières protectionnistes. L’objectif étant de favoriser le redressement économique. Les experts ont en effet observé des signes de rétablissement dans la plupart des pays et cette solution serait salutaire pour l’ensemble de l’économie mondiale.

Protectionnisme : des barrières commerciales classiques et des lignes politiques restrictives

Le document publié par la Commission porte sur les trente principaux coopérateurs commerciaux de l’Union Européenne. Les mesures restrictives instaurées dans le cadre de ce partenariat se présentent sous forme de barrières commerciales visant à interdire l’importation ou à augmenter les droits de douane. Certaines nations ont opté pour une ligne politique favorisant l’achat des produits de fabrication locale, d’autres ont adopté des dispositions limitatives appliquées derrière leur frontière. Les économistes craignent que ces mesures ne deviennent pérennes et inhérentes au système commercial de la planète.

L’économie mondiale commence à se redresser après la dernière crise de 2008. Pour promouvoir cette relance qui reste encore fragile, les plus puissants pays de ce monde, qu’ils soient déjà développés ou émergents, doivent supprimer les obstacles qui entraveraient cette timide reprise. L’Union Européenne appelle donc à une levée des barrières protectionnistes pour que l’économie puisse rapidement trouver une nouvelle vigueur. Notons que la majorité de ces mesures restrictives ont été instituées par l’Argentine, la Russie, l’Indonésie, la Chine et les États-Unis.

 

L’UE appelle à une levée des barrières protectionnistes

Afin de ne pas entraver la relance de l’économie mondiale, l’Union Européenne lance un appel à ses partenaires commerciaux pour que ceux-ci lèvent les barrières protectionnistes.

Les tendances

Le principe des placements boursiers est de permettre une rentabilisation de chaque action en notre possession, mais investir en toute sécurité (...)

> Comment diversifier son (...)...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage