OCDE : ralentissement de la croissance économique au premier semestre 2010

OCDE : la reprise économique est au rendez-vous dans les pays membres

Après la crise économique, les pays industrialisés affichent une reprise certaine. En effet, la plupart des économies importantes de l’Organisation de coopération et de développement économiques ont vu s’accélérer leur activité économique au dernier trimestre de l’année 2009, a annoncé l’OCDE dans un communiqué. Seule la zone euro a fait exception. L’organisation remarque ainsi l’assouplissement notable des conditions de crédit, les pays de l’OCDE ayant pu profiter du développement des grandes économies émergentes. L’organisation note par ailleurs que la confiance s’est améliorée et que les indicateurs du marché du travail deviennent plus stables.

Cependant, le rythme de croissance est dispersé en fonction des pays et des régions. Ainsi, la croissance économique serait plus soutenue aux États-Unis, si elle est moins conséquente au Japon et en Europe. En outre, se référant aux dernières données recueillies, l’organisation a pu établir des modèles de prévisions à court terme, stipulant un ralentissement de la croissance économique durant le premier et le deuxième trimestre de l’année 2010. Le PIB du G7 devrait donc ralentir à court terme, avec une croissance de + 1,9 % en rythme annualisé au premier trimestre de l’année 2010, et de 2,3 % au deuxième trimestre, contre une croissance de l’ordre de + 3,7 % du PIB au dernier trimestre 2009.

L’OCDE prévoit une plus forte croissance économique aux États-Unis

Selon les prévisions de l’OCDE, les États-Unis se démarqueront par leur croissance économique. Ainsi, le produit intérieur brut des États-Unis augmenterait de + 2,4 % en rythme annualisé au premier trimestre 2010, pour se stabiliser à + 2,3 % au deuxième trimestre. Notons que le PIB américain a crû de + 5,6 % durant le dernier trimestre 2009. La reprise du commerce mondial et la stimulation budgétaire profitent plus à l’économie américaine, ce qui n’est pas très évident pour la zone euro. L’organisation table notamment sur une croissance du PIB de + 0,9 % au premier trimestre 2010 et de +1,9 % au deuxième trimestre pour les trois principales économies de la zone euro, à savoir l’Allemagne, la France et l’Italie.

L’Allemagne serait le seul pays du G7 à enregistrer un recul de - 0,4 % du PIB au premier trimestre, tout en reprenant une croissance de + 2,8 % au deuxième trimestre. La France enregistrerait une augmentation de + 2,3 % de son PIB au premier trimestre et un peu moins au deuxième trimestre, avec une hausse de + 1,7 %. Après une contraction de - 1,3 % au dernier trimestre 2009, l’Italie connaîtra une croissance de son PIB de + 1,2 % au premier trimestre, et de + 0,5 % au deuxième trimestre. Par ailleurs, le PIB du Royaume-Uni a augmenté de + 2,0 % au premier trimestre pour arriver selon les prévisions à + 3,1 % au deuxième trimestre. Le Japon augmenterait son PIB de + 6,2 % au premier trimestre et de + 4,5 % au deuxième, après une croissance de + 3,8 % au terme de l’année 2009.

 

OCDE : ralentissement de la croissance économique au premier semestre 2010

La reprise économique est certes au rendez-vous après la crise économique mondiale dans les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement, mais elle n’est pas homogène, variant selon les pays.

Les tendances

Durement éprouvé par la crise financière mondiale, le CAC 40, parti en chute libre, a finalement réussi à se ressaisir au cours du second trimestre de (...)

> CAC 40 : Bilan du premier (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage