Indemnités maladie : vers une réduction pour les salaires dépassant 2600 euros

Une solution alternative au quatrième jour de carence

La mise en place d’un quatrième jour de carence, au chapitre des arrêts maladie dans le secteur privé, a suscité bien des débats au cours de ces dernières semaines. Une telle mesure risquerait de peser lourdement sur le budget des entreprises. Les pouvoirs publics ont cherché à trouver une solution alternative et prévoient une diminution du montant plafond des indemnités journalières payées aux salariés en arrêt maladie. Cette disposition touche les travailleurs qui sont rémunérés à 1,8 fois le SMIC.

Les employés du secteur privé en arrêt maladie perçoivent des indemnisations équivalentes à 50% de leur salaire brut. Ces compensations financières sont prises en charge par la Sécurité sociale, jusqu’à concurrence d’un plafond fixé par cet organisme. Actuellement, ce montant maximum est de 48,40 euros par jour. Lorsque la nouvelle mesure préconisée par le gouvernement sera appliquée, il ne sera plus que de 40,40 euros par jour. En réduisant ce plafond, les pouvoirs publics veulent mettre à contribution les plus gros salaires.

Une journée de carence pour la Fonction publique

Notons que l’instauration d’une journée supplémentaire de carence pour le secteur privé aurait rapporté 220 millions d’euros à la Sécurité sociale. Cet organisme perd ainsi l’espoir de réaliser une économie non négligeable en raison de l’abandon de cette piste. En revanche, la nouvelle disposition sur la baisse des indemnités maladie est prévue fournir 150 millions dans les caisses de la Sécu qui compte consolider sa trésorerie en renforçant la lutte contre les fraudes sociales. Les remboursements liés à l’utilisation des appareils à pression constante seront également soumis à l’accord préalable de l’assurance-maladie.

Le gouvernement et l’Assemblée nationale se sont aussi mis d’accord pour instaurer un jour de carence à l’ensemble des régimes spéciaux en vigueur dans la Fonction publique. Cette mesure a été prise dans le but de ne pas trop favoriser les employés du secteur public par rapport à ceux du privé. Ainsi, les fonctionnaires ne percevront plus, comme auparavant, d’indemnités journalières dès le premier jour de l’arrêt maladie. Ces dispositions ont été mises en place pour essayer d’équilibrer le budget de la Sécurité sociale.

 

Indemnités maladie : vers une réduction pour les salaires dépassant 2600 euros

Pour éviter l’instauration d’un quatrième jour de carence, le gouvernement et la majorité UMP à l’Assemblée sont parvenus à un compromis. Ils envisagent une réduction des indemnités maladies pour les salaires dépassant 2600 euros bruts.

Les tendances

Par le biais d’un communiqué publié le lundi 1er décembre 2014, l’AMF (Autorité des marchés financiers) a informé qu’elle préconise une révision des (...)

> Bourse : l’AMF préconise (...)...
Vers un développement de l’optique en ligne ?

Vers un développement de l’optique en ligne ?

La concurrence promet d’être rude dans le secteur de l’optique en ligne depuis que Marc Simoncini, le PDG de Meetic, s’est lancé dans ce segment du (...)

> Vers un développement de (...)...
Quel avenir pour le PEAD

Quel avenir pour le PEAD

et le soutien aux millions de français vivant sous le seuil de pauvreté ?

> Quel avenir pour le PEAD...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage