La réforme de la retraite, la parole est à la défense

D’un côté de la réforme retraite, le gouvernement...

Selon François Fillon, les décisions de la France visant à réformer la retraite sont celles qui sont les plus « raisonnables ». En effet, d’autres pays de la communauté européenne sont également en train de mettre en place le même projet de réforme mais vers un âge plus avancé qui peut aller de 65 ans à 67 ans. Toujours d’après le Premier ministre, ce projet de réforme retraite, qui sera bientôt soutenu devant le gouvernement, connaîtra des « avancées sociales » importantes dans la mesure où la notion de pénibilité au travail sera introduite. Cela se traduira par une possibilité de partir à la retraite à 60 ans pour les personnes qui présentent une incapacité de 20 % et plus.

Deux points essentiels ne seront pas remis en cause lors de ce débat parlementaire : la répartition des retraites et les pensions allouées aux retraités. Bien qu’Éric Woerth se dit prêt à discuter et revoir sa position sur certains points du dossier, il a assuré qu’il ne fera aucune concession en ce qui concerne le recul de l’âge légal qui passera de 60 ans à 62 ans, les différentes cotisations et le taux de ces dernières dans le public. C’est pourtant sur ces sujets que les points de vue divergent le plus. Le ministre insiste notamment sur le fait que l’âge de 62 ans pour partir à la retraite est « un âge de raison » car, comme les Français vivent plus longtemps, ils ont le temps d’allier travail et retraite.

...de l’autre côté de la reforme retraite, les travailleurs

Qui sait mieux ce qui est bon pour elles que les personnes concernées ? A cet effet, les différents collectifs de travailleurs, les syndicats et l’opposition de Gauche donneront de la voix le 7 septembre, date à laquelle devra commencer l’examen du projet de loi sur la réforme des retraites. Une manifestation et une grève seront alors organisées dans le but de défendre les intérêts des travailleurs et contraindre le gouvernement à flancher sur la réforme de la retraite. Cet appel à la résistance sera certainement la première d’une longue lignée car les différentes collectivités ne comptent pas lâcher prise.

Il a été précisé que cette prochaine manifestation ne se fera pas uniquement dans le but de retirer le projet de loi car cela ne sera pas une solution. Il s’agira de conduire le gouvernement à adopter une nouvelle réforme avec un tout autre contenu, toujours concernant les retraites. Après cette manifestation, les diverses organisations syndicales se réuniront pour analyser la situation et tracer une nouvelle feuille de route pour les mobilisations et les autres actions à mener dans le cas où les membres du gouvernement et ceux du Parlement ne les entendent pas.

 

La réforme de la retraite, la parole est à la défense

A partir de la semaine prochaine, le ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction Publique Éric Woerth défendra la réforme retraite devant l'Assemblée Nationale.

Les tendances

La Bourse de Singapour tient à préserver sa place de premier plan sur le marché financier, en faisant preuve d’une bonne capacité d’adaptation. Elle (...)

> Bourse de Singapour : suppress...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage