Vers une réinstauration de la prime à la casse ?

Pour renouveler un vieux parc automobile polluant

La prime à la casse, une disposition emblématique qui a été mise en œuvre en 2009 durant l’ère Sarkozy pourrait renaître de ses cendres, mais sous une version différente. À cette époque, elle avait servi à doper les achats de véhicules neufs pour relancer les ventes des constructeurs de voitures. Cette fois-ci, elle ne s’appliquerait que pour inciter les propriétaires à remplacer leur ancienne voiture par un véhicule d’occasion, l’objectif du gouvernement étant de renouveler un vieux parc automobile polluant appartenant à des ménages ayant un budget restreint.

Orienter les acheteurs vers les véhicules à essence

Au début de cette année, le gouvernement avait laissé entrevoir la mise en place d’une prime de conversion. Cette possibilité est actuellement à l’étude dans le cadre des discussions sur la transition énergétique. Grâce à cette mesure, les pouvoirs publics espèrent détourner le choix des acheteurs qui convoitent des voitures diesel. Celles-ci sont en effet plébiscitées par une grande majorité de la population alors qu’il engendre des conséquences fâcheuses sur l’environnement et la santé. Certes, elles rejettent une moindre quantité de CO2 par rapport aux véhicules roulant à l’essence, mais les oxydes d’azote et les fines particules qu’elles émettent sont nettement plus nocifs. Le montant du chèque accordé au titre de la future prime à la casse n’est pas encore fixé. En tout cas, l’objectif du gouvernement consiste à rendre plus attractive la fiscalité « verte ».

Des voitures d’occasion plus récentes

De cette manière, les voitures anciennes qui roulent au diesel pourraient sortir du circuit et seront remplacées par des modèles, d’occasion certes, mais plus récents et surtout moins nuisibles à l’homme et à l’écosystème. Certains experts pensent que la réussite de cette forme innovante de la prime à la casse sera fonction des conditions et des critères d’éligibilité des bénéficiaires. Pour qu’elle soit efficace, elle ne devrait cibler que les voitures diesel qui devraient être remplacées par un véhicule carburant à l’essence. L’annonce officielle de la nouvelle prime à la casse pourrait intervenir durant l’ouverture de la conférence sur l’environnement.

 

Vers une réinstauration de la prime à la casse ?

Le gouvernement envisagerait de réinstaurer la prime à la casse. Le nouveau dispositif ne concernerait que les acheteurs de voiture d’occasion.

Les tendances

Fin de séance de Wall Street dans le rouge, le Dow Johns vient de clôturer en fin de séance au plus bas niveau depuis 5 ans. L’indice américain a (...)

> Crise économique mondiale...
Le covoiturage est dopé par la flambée des prix des carburants

Le covoiturage est dopé par la flambée des prix des carburants

Le covoiturage connaît un rebondissement extraordinaire en raison de la hausse des coûts des carburants. Les prix affichés à la pompe ont en effet (...)

> Le covoiturage est dopé (...)...
L’inflation est repartie en février à cause du prix de l’énergie

L’inflation est repartie en février à cause du prix de l’énergie

Les cours du pétrole flambent. Les prix à la consommation recommencent à grimper après une période de baisse en janvier. L’inflation est repartie en (...)

> L’inflation est repartie (...)...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage