La Cnuced s’inquiète pour la relance économique mondiale

Le spectre d’une guerre des monnaies

Le dollar, dont le cours subit une pression latente depuis plusieurs semaines en raison des nouvelles dispositions d’assouplissement sur la quantité préconisées par la Réserve fédérale des États-Unis, vient d’être plombé par Singapour. La valeur du billet vert a fortement chuté parce que le gouvernement de Singapour a décidé, contre toute attente, d’élargir la marge de variabilité de sa monnaie. Du coup, le cours du dollar a connu son plus bas niveau jamais enregistré depuis 15 ans.

Le spectre d’une guerre des monnaies plane sur le marché des changes. La Cnuced, le département chargé du commerce et du développement au sein des Nations Unies, s’inquiète pour la relance économique mondiale. En effet, craignant un éventuel déséquilibre en raison des fluctuations imprévisibles des taux de change, de nombreuses sociétés multinationales ont suspendu leurs projets d’investissement à l’étranger. Ce contexte anéantirait les prévisions de reprise sur lesquelles tablaient les experts de cette institution internationale.

Des dispositions unilatérales qui pourraient déséquilibrer le marché

Auparavant, les pays émergents ont exercé un attrait considérable auprès des plus grands investisseurs du monde entier. En effet, ces États présentaient des taux directeurs très attractifs, voire inexistants. En outre, les rendements des entreprises implantées dans les pays occidentaux, réputés être des puissances économiques, n’étaient plus à la mesure de leurs attentes. Cependant, les gouvernements de ces nations ont tendance actuellement à prendre des dispositions unilatérales, visant à limiter une trop forte évaluation de leur monnaie, comparée à un dollar sans cesse fluctuant ces derniers temps.

Ces pays se trouvent dans un contexte d’afflux considérable de capitaux étrangers qui, au final, pourrait porter préjudice à leurs exportations si leur monnaie s’apprécie trop par rapport au billet vert. Les mesures mises en place par les gouvernements respectifs, pour ne citer en exemple que celui de Singapour, risquent pourtant de favoriser une instabilité du marché et de remettre en question la relance économique mondiale prévue par la Cnuced après la dernière crise financière. Les autorités monétaires craignent par ailleurs que ces nations émergentes n’adoptent une politique protectionniste qui compliquerait davantage la situation.

 

La Cnuced s’inquiète pour la relance économique mondiale

La multiplication des mesures prises par certaines nations sur les monnaies ravive les tensions déjà existantes entre certains pays. La Cnuced s’inquiète ainsi pour la relance économique mondiale.

Les tendances

La communauté financière française s’inquiète beaucoup, car la menace plane toujours sur la place parisienne. Elle a ainsi émis des propositions qui (...)

> Bourse : la menace plane (...)...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage