Barclays/Libor : Le scandale made in London

Retour sur le scandale du Libor

Le Libor, ou London Interbank Offered Rate, est un taux d’intérêt appliqué par un total de seize établissements bancaires sur les prêts qu’ils effectuent entre eux. La fixation de ce taux est laissée à l’appréciation des responsables des différents établissements concernés. Dernièrement, les autorités de régulation britanniques et américaines ont mené une enquête qui a abouti au paiement par la banque Barclays d’une amende de 290 millions de livres (360 millions d’euros). Ce scandale est perçu par les spécialistes du monde entier comme l’illustration de la décadence de la City.

La manipulation des taux d’intérêt du Libor influençait indirectement les taux qui s’appliquaient sur les particuliers et les entreprises qui contractaient des prêts auprès des établissements bancaires. En dehors de Barclays, d’autres banques comme le Royal Bank of Scotland, HSBC et Lloyds Banking ont également été citées. Barclays a opté pour le paiement de l’amende record pour mettre fin à l’enquête conjointe des autorités britanniques et américaines.

L’image du système bancaire britannique sérieusement écorché

Alors que les autorités britanniques ont toujours prôné l’image d’un système autorégulé particulièrement efficace, le scandale du Libor a sérieusement secoué la City, en dévoilant notamment un système de fraudes qui permet aux financiers d’accroitre leur bonus. Barclays ne sera pas la seule banque tenue pour responsable du scandale, et une commission d’enquête parlementaire a d’ores et déjà été ordonnée par le premier ministre David Cameron.

Les autorités britanniques ont par ailleurs évoqué des poursuites pénales à l’encontre des banquiers impliqués dans le scandale du Libor. D‘autres enquêtes viseront le taux européen Euribor. Le PDG, ainsi que le PCA de Barclays ont déjà démissionné de leur poste afin de calmer l’atmosphère, mais désormais, l’image de la City auprès de l’opinion publique est sérieusement écornée. On parle désormais d’une mise sous tutelle du Libor.

 

Barclays/Libor : Le scandale made in London

Un nouveau scandale financier ébranle la City, le cœur financier de la cité londonienne. Le géant bancaire Barclays est en effet impliqué dans l’affaire de la manipulation des taux du Libor (London Interbank Offered Rate). Son PCA Marcus Agius a déjà démissionné de son poste, tout comme son PDG Bob Diamond.

Les tendances

Fin de séance de Wall Street dans le rouge, le Dow Johns vient de clôturer en fin de séance au plus bas niveau depuis 5 ans. L’indice américain a (...)

> Crise économique mondiale...
La fraude à la carte bancaire augmente

La fraude à la carte bancaire augmente

Selon le rapport annuel de l’Observatoire de la sécurité des cartes, les transactions frauduleuses à la carte de paiement ont connu une légère hausse (...)

> La fraude à la carte bancaire...
Faux billets : une hausse de 17% au premier semestre 2009

Faux billets : une hausse de 17% au premier semestre 2009

D’après les chiffres communiqués par la Banque Centrale Européenne, le nombre de faux billets en euros saisis est en forte hausse. Pour le premier (...)

> Faux billets : une hausse (...)...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage