Le piratage de nos comptes bancaires

Windows, un système d’exploitation vulnérable

En 2008, le compte bancaire de Nicolas Sarkozy a été piraté. De quoi se poser de sérieuses questions quant à la sécurité de notre compte bancaire, pour nous, simples particuliers. Nous devons nous rendre à l’évidence : la cybercriminalité est de plus en plus évoluée, et s’attaque à nos finances. Quelle est la faille informatique exploitée par les cybercriminels ? Depuis quelques années déjà, les rapports de différents conseillers en sécurité informatique ont évoqué le lien entre piratage et système d’exploitation, OS, utilisé. Windows occupe la première place dans la liste des OS les plus vulnérables. Le nombre de failles répertoriées pour Windows est en constante progression.
En 2009, un membre de la police de Sydney en Australie, avait franchement conseillé de ne pas utiliser Windows pour consulter les mouvements des comptes bancaires sur le web. Mais en clair, certaines éditions de Windows sont plus vulnérables que d’autres. Et selon Microsoft, Windows 7 et Windows Vista SP2 sont beaucoup moins exposés au risque de piratage que Windows XP. Récemment, Microsoft a aussi reconnu l’existence de failles dans les systèmes Windows 2000 et Windows 2003. Ceci est valable tant pour les systèmes individuels que pour les serveurs. Et l’utilisation d’Internet Explorer, le navigateur de Microsoft, a facilité le développement du phishing ; ces applications web qui imitent les sites web officiels, notamment les sites des banques en ligne et des assurances.

Sécuriser nos opérations financières par le système d’exploitation

Avec Windows, le système d’exploitation Apple n’est pas non plus épargné par les piratages. Selon le même membre de la police de Sydney, il est plus sûr d’utiliser un système d’exploitation sous Linux ou un iPhone pour consulter des informations sur son compte bancaire. Et par ailleurs, ceci est valable aussi pour toutes transactions financières : paiement en ligne, utilisation du système PayPal,… Pour ceux qui souhaitent être fidèles à Windows, il est conseillé d’utiliser des éditions récentes, comme Windows 7 ; mais de ne pas utiliser les applications ou logiciels propres à Windows : Internet Explorer, MS Office,…
Néanmoins la France reste en général peu exposée aux attaques de la cybercriminalité, par rapport à d’autres pays comme le Brésil ou la Turquie. Le taux d’infections dans l’Hexagone est estimé à 5,6 pour 1000, pour une moyenne mondiale de 7 pour 1000. Mais on ne doit pas pour autant être moins vigilant durant nos transactions financières en ligne. Les précautions de base restent toujours de rigueur : ne faire des paiements en ligne que sur des sites sécurisés, les sites à URL commençant par https, ou encore ne communiquer à aucun moment son mot de passe et son numéro de compte.

 

Le piratage de nos comptes bancaires

De nos jours, on n’est plus à l’abri d’un éventuel piratage de nos informations personnelles, voire de notre compte bancaire. Ces piratages de nos comptes bancaires sont liés au système d’exploitation que nous utilisons.

Les tendances

Les résultats financiers de l’avionneur américain Boeing sont mis à mal suite au retard dans la livraison de son Boeing 787 Dreamliner. Les critiques (...)

> Le retard de livraison du (...)...
La supervision des salariés grâce à un smartphone

La supervision des salariés grâce à un smartphone

De nombreuses entreprises adoptent aujourd’hui un système de surveillance très technologique pour la supervision des employés. Si ces installations (...)

> La supervision des salariés...
Contrefaçon dans les liens sponsorisés : Google prend des mesures

Contrefaçon dans les liens sponsorisés : Google prend des mesures

Google a tenu à rassurer les annonceurs qu’il va mettre en place de nouvelles mesures face aux pratiques de certains sites de contrefaçon qui (...)

> Contrefaçon dans les liens (...)...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage