Sécurité sociale : un déficit considérable !

Sécurité sociale : un déficit du régime général cumulé à celui du FSV

Le budget de la Sécurité sociale enregistre un déficit considérable et les pouvoirs publics révèlent que 7,5 % des dépenses au titre de l’exercice 2010 sont financées par l’emprunt. Cette situation est, certes, moins catastrophique que prévu lorsque les parlementaires ont voté le budget l’année dernière. Toutefois, il importe de réduire ce gouffre budgétaire et le gouvernement préconise de mettre en place plusieurs dispositifs dans ce sens. Pour l’année 2011, le déficit du régime général de la sécurité sociale ne serait plus que de 21,4 milliards.

Le déficit du Fonds de solidarité vieillesse, FSV, vient s’ajouter à celui du régime général. À titre de rappel, ce fonds se charge du financement de l’allocation minimum vieillesse et des cotisations pour la retraite des chômeurs. Le déficit prévu pour ce poste budgétaire est de 4,3 milliards d’euros pour 2011. Pour réduire ce déséquilibre, le gouvernement préconise des mesures drastiques qui porteront sur la réforme des retraites, la baisse du taux de remboursement de certains médicaments, la diminution du tarif pour les analyses médicales et la radiologie.

Les mesures préconisées par le gouvernement

Le budget prévisionnel, au titre de l’année 2011, sera soumis à l’Assemblée nationale. Il inclut le projet de loi de financement de la sécurité sociale qui accuse un déficit considérable pour l’exercice en cours. Comme il a été constaté que la branche maladie est la plus sérieusement affectée, le gouvernement compte, par le biais de différentes mesures de correction, réaliser 2,5 milliards d’économies dans cette rubrique. Les cotisants devront donc se préparer à débourser davantage pour couvrir les coûts des traitements médicaux.

Les dispositifs destinés à réduire le déficit considérable de la Sécurité sociale portent notamment sur le renforcement de l’efficacité du système de soins. Le secteur médico-social ainsi que les centres hospitaliers constituent les principales cibles de ces mesures. Les prescriptions des médecins urbains seront également mieux encadrées. Les médicaments à vignette bleue ne seront plus remboursés qu’à 30 %, le seuil du ticket modérateur est relevé à 120 euros. Les pouvoirs publics comptent réaliser des économies de 900 millions d’euros en baissant les prix des médicaments et les tarifs de certains spécialistes.

 

Sécurité sociale : un déficit considérable !

La Commission des comptes de la Sécurité sociale prévoit un déficit considérable de cette branche de l’économie. Le déséquilibre du budget est estimé à 23,2 milliards d’euros pour cette année 2010.

Les tendances

Le 28 février dernier, la bourse de Tokyo a fait un bond de 0,92 % pour atteindre son plus haut niveau depuis près de sept mois. Le sursaut de (...)

> La baisse du yen dope le (...)...
Plan d'austérité britannique : la grande purge économique

Plan d’austérité britannique : la grande purge économique

George Osborne orchestre une hausse de 29 milliards de livres sur les impôts ainsi qu’une coupe budgétaire de 81 milliards sur l’économie du (...)

> Plan d’austérité britannique :...
La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

La situation de l’endettement des agents non financiers au 2e trimestre 2010

Les statistiques concernant « l’endettement des agents non financiers » au 2e trimestre 2010 ont été dévoilées par la Banque de France. Les chiffres (...)

> La situation de l’endettement...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage