L’assurance vie regagne la confiance des épargnants

L’assurance vie : délaissée depuis un an et demi

Depuis un an et demi, l’assurance vie a été quelque peu délaissée par les Français en raison de la baisse de ses taux de rendement. En 2011, cette réduction de la rentabilité a été de l’ordre de 3%. Les montants retirés sur les contrats étaient même supérieurs aux versements. Les épargnants ont soustrait de leur compte 3,4 milliards d’euros entre janvier et octobre 2012. Toutefois, le blason de ce système d’épargne a été redoré depuis fin septembre, date de l’annonce d’un raffermissement de la fiscalité relative à l’épargne qui ne toucherait pas l’assurance vie.

Un système d’épargne défiscalisé

Les livrets bancaires, les intérêts des obligations, les dividendes qui jouissaient auparavant d’une fiscalité attractive sont désormais assujettis au barème de l’imposition sur le revenu. Du coup, les épargnants sont attirés par les systèmes qui sont encore défiscalisés, comme le LDD, le Livret A ainsi que l’assurance vie dans la mesure où l’assuré n’effectue pas de retrait sur son contrat. Au cours du mois d’octobre, la collecte des LDD et du Livret A a connu une forte hausse, atteignant 21 milliards d’euros. L’assurance vie n’est pas en reste. Le montant total des souscriptions s’élevait à 10,8 milliards, soit une augmentation de 24%.

Un placement sûr

Les analystes constatent que les épargnants sont quelque peu inquiets en cette période de crise et cherchent à diversifier leur portefeuille en optant pour des placements fiables sur le long terme. Ceci explique leur engouement pour les livrets et l’assurance vie. Les sommes collectées par ces systèmes de placements sont généralement issues des livrets bancaires, des comptes courants et des comptes titres. Tant que la fiscalité sur l’assurance vie est préservée d’un durcissement du barème d’imposition, le contexte pourrait durer. Cependant, les spécialistes du secteur supputent déjà une réforme sur la fiscalité des nouveaux contrats, ce qui pourrait infléchir la tendance. D’ailleurs, une réforme sur l’épargne financière pourrait être prochainement examinée par les députés.

 

L’assurance vie regagne la confiance des épargnants

Les assureurs ont été agréablement surpris de constater que l’assurance vie a regagné la confiance des épargnants en octobre. Au cours de ce mois, la collecte nette se chiffrait à 1,7 milliard d’euros, un niveau jamais atteint depuis juillet 2011.

Les tendances

DLA Piper conseille Areva, le CEA et l’Etat dans le cadre de l’offre publique d’échange initiée par le CEA et de L’introduction en bourse (...)

> DLA Piper conseille Areva (...)...
Assurances-vie : seul le capital est garanti

Assurances-vie : seul le capital est garanti

L’assurance-vie a de nouveau la côte mais le placement favori des Français est plus incertain que jamais. En effet bien que le capital soit garanti, (...)

> Assurances-vie : seul le (...)...
 Obligations d’État et assurance vie, pas pour mon épargne !

Obligations d’État et assurance vie, pas pour mon épargne !

L’épargne en assurance vie et en obligations d’Etat est en péril. Quelques explications.

> Obligations d’État et assurance...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage