La FED normalise sa politique monétaire

Hausse du taux de la FED, une mesure incontournable

Selon les propos de M. Ben Bernanke, le grand patron de la Réserve fédérale américaine, il se pourrait que le taux d’escompte de la FED soit revu à la hausse. Depuis le quatrième trimestre 2008, les banques pouvaient se refinancer auprès de la Banque centrale américaine avec un taux fixé entre 0% et 0,25%. Ce plan financier prévoit de remonter légèrement la valeur du taux d’escompte par rapport à celui des Fed Funds. Aucun changement n’est prévu pour ce dernier qui conservera son taux jusqu’à nouvel ordre. L’évolution de celui-ci n’est pas impossible, toutefois elle variera en fonction de la conjoncture économique et financière du pays.

Le taux directeur de la Banque centrale américaine est maintenu entre 0% et 0,25% depuis 2008. C’est grâce à cette politique très accommodante au niveau du refinancement que la plupart des organismes financiers ont pu faire face à la crise. Or, actuellement le PIB américain renoue avec la croissance et enregistre une hausse de 3%. Face à cette évolution, ce taux relativement bas ne s’avère plus justifié. L’objectif sera alors de le remonter progressivement conformément à l’évolution de la conjoncture actuelle.

Taux directeur du FED, une hausse modeste

Pour le président de la Réserve fédérale, cette mesure ne doit pas être interprétée comme un changement de la politique monétaire de la FED. Il espère également que ce nouveau dispositif ne constituera pas une barrière pour l’octroi de crédits en faveur des particuliers et des entreprises. Ces arguments ne semblent que peu convaincants au niveau des marchés, ces derniers commencent à afficher un certain déséquilibre. A la clôture de la séance de mercredi dernier, le Nasdaq avait cédé 0,14% tandis que le Dow Jones chutait, pour sa part de 0,2%, les deux indices avaient débuté la séance en hausse

Par ailleurs, au moment fort de la crise, la FED avait injecté la bagatelle de 1000 milliards de dollars dans le système économique américain. Efficace, ce refinancement a permis à l’État d’éviter une grave crise financière comme celle qui avait frappée le pays en 1929. Cependant, avec la reprise économique actuelle cette injection risque d’engendrer une inflation. Pour éviter ce problème, la FED envisage de lancer un nouveau plan visant à éponger les fonds injectés lors de la crise. Ce système sera garant de la stabilité économique du pays pour les années à venir.

 

La FED normalise sa politique monétaire

La Réserve fédérale américaine tente de préparer le terrain en faveur d'une nouvelle politique de sortie de crise. Une éventuelle hausse du taux d’escompte n’est pas à écarter.

Les tendances

Si la Bourse de Paris évoque pour nous son indice phare, le CAC 40, il faut également savoir que ce marché financier appartenant au groupe (...)

> Bourse de Paris : mieux (...)...
3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

3 milliards de prêts accordés par an aux PME industrielles

Les 3 milliards de prêts supplémentaires, prévus être accordés par an aux PME industrielles, constituera une bouffée d’oxygène pour ces entreprises qui (...)

> 3 milliards de prêts accordés...
Une perte exorbitante pour BP en 2010

Une perte exorbitante pour BP en 2010

Si le pétrolier britannique BP a fait preuve de succès depuis sa création, l’année 2010 a été un bouleversement total pour cette firme. En effet, c’est (...)

> Une perte exorbitante pour BP...
Salons Solutions 2017 Quelles actualités et tendances pour Sage